21 septembre 2013

Deauville, Houlgate, Le Havre ... Vive l'été en Normandie !



mosaïque Normandie 2013

Ouh, l'été a été long et j'ai cette année fait une belle trêve ... La trêve des blogueurs, ça s'appelle. Et ça fait du bien ! Sauf qu'ensuite, forcément, il faut s'y remettre et je manque un peu de souplesse pour pouvoir parfois me mettre les coups de pieds aux fesses que cela nécessiterait ... Quoiqu'il en soit, je ne peux plus repousser l'échéance ... Au boulot Hélène ! Après tout, il ne s'agit ici que de reprendre un petit rythme de croisière ... ;o) Nous démarrerons donc sur cette photo de sieste ... 2 Août 2013 ... Premier jour des vacances, donc ...

paul 1

La première étape de nos vacances ? Vienne, chez ma copine Catherine. Kashyle, des "Délices de Manon", vous la connaissez, évidemment ? Enfin, presque chez elle puisqu'elle garde  au moment où nous arrivons une superbe maison juste à la sortie de la ville. Elle nous y accueille pour deux jours, avec la gentillesse et la générosité que ceux qui l'ont déjà croisée connaissent ... On arrive le vendredi soir, plutôt tard, et ce qui nous attend sur la table déjà dressée est ce merveilleusement odorant gratin de ravioles de Romans aux cèpes ... Une tuerie, comme on dit de nos jours ... je ne sais pas pourquoi, d'ailleurs  ?

gratin de ravioles aux cèpes

En dessert, une excellente soupe de fraises au basilic ...

soupe de fraises

Et un gros nuage de crème fouettée dessus ... Le paradis. Vive les vacances !

soupe de fraises 2

Deuxième sieste pour Paul, à plat ventre dans le trampoline, juste devant la piscine ... Bonne nuit !

paul 2

Samedi matin, petit tour au marché de Vienne ! On traverse la campagne. Ça fait du bien !

prés

Petit arrêt devant la cathédrale Saint-Maurice, superbe.

basilique vienne

Un joli préau d'école attend tranquillement la rentrée des classe pour retrouver rires et cris d'enfants ...

école Vienne

Le marché, l'immmmmmense marché, est toujours aussi attractif.

fruits vienne

Je me jette sur les grosses barquettes de groseilles ...

groseilles

J'évite la tome daubée, cependant, peu inspirée ce matin-là par le terme choisi ...

tome daubée

Baptiste s'arrête un instant devant cette citerne ...

lait frais

... qui offre aux citadins la possibilité de boire un bon verre de lait frais ...

lait frais 2

En rentrant à la maison, les garçons s'occupent d'allumer le feu.

prépa BBQ

Pour midi, ce sera saucisses et côtes d'agneau grillées ...

saucisses

... sur une belle braise ! Bravo messieurs !

BBQ1

Pour raccompagner les grillades, une délicieuse salade de pommes de terre.

salade de pommes de terre

Je dois avouer que c'est toujours un régal que de déjeuner chez Catherine. Tout y est bon, justement assaisonné, parfait, quoi ! ;o)

saucisses 2

Et la compagnie est bonne, en plus. Dans la matinée sont arrivés Aude et sa famille. Audinette, vous savez ? Ils font comme nous étape dans les plus belles maisons en rentrant de vacances ! ;o)

aude et fernand

C'est sympa de les rencontrer. J'ai toujours bien aimé les blog d'Aude, truffé de recettes sympathiques comme tout.

les enfants

Catherine a rapporté un plateau de fromages de toute beauté de chez ses parents. Il y en aura pour tout le week-end. On est bien décidé à  goûter à tout, nous ! ;o)

fromages

Et puis surtout, elle nous a préparé sa fameuse tarte à la praline. Un vrai régal, une sublime gourmandise ...

tarte aux pralines

Le crumble aux pêches cher à Manon est excellent aussi !

crumble

Après un petit repos bien mérité ...

sieste

... tout le monde s'immerge dans la piscine ... et ne la quitte plus jusqu'au dîner ! ;o) Voilà de quoi décompresser à la perfection ...

piscine 1

Un excellent dîner à la fraîche ...

dîner chez Cath

... autour d'un "traybake" de poulet grillé et de saucisses entourés de légumes et parfumé d'herbes fraîches du jardin ...

traybake 2

On termine sur la tarte de Baptiste, couverte de crème chantilly et de framboises fraîches ... Délicieux aussi ! Personne ne traîne trop tard ... sauf peut-être Paul ...

tarte de Baptiste

... qui a bien du mal à se réveiller le lendemain matin ! ;o)

petit déj

Et pourtant, que de belles et bonnes choses sur la table du petit-déjeuner !

brioche aux pralines

Un petit déjeuner en deux temps, en fait.

muffins myrtille

Fernand, Aude et leurs enfants doivent se remettre en route assez tôt dans la matinée, pour ne pas arriver à Paris trop tard. C'est qu'ils reprennent le boulot, le lendemain. Pas comme nous, qui prendrons notre temps pour ne repartir que dans l'après-midi et éviter au maximum les bouchons de ce grand chassé-croisé automobile ... Ils auront droit à un très beau petit déjeuner, néanmoins, et nous les accompagnerons juste avec une tasse de café et un minuscule bout de brioche aux pralines. C'est que d'autres agapes nous attendent un peu plus tard, s'il l'on en croit Catherine ... Ils nous quittent donc vers 10 heures ... J'espère que nous aurons l'occasion de nous recroiser un jour ... Ces courts moments furent vraiment sympathiques.

cvafé brioche

Je file préparer mes groseilles glacées au sucre. Mon péché-mignon, mais comme les groseilles ne courent pas les rues à Cannes, j'en confectionne rarement. Autant dire que celles que je fais une fois par an, je les déguste ! ;o))) Je vous renvoie à ce billet de l'été dernier si vous voulez savoir comment faire. Elles accompagnent divinement la mousse au chocolat, comme vous pourrez le voir si vous cliquez par ici.

groseilles glacées

Les jeunes se baignent, encore et encore ...

jeux d'eau

... ou traînent au fond des hamacs, c'est selon ...

hammac

Philippe termine de dresser la table ...

brunch is ready

Catherine la charge de mets délicieux ... une tarte aux champignons variés ... Plein de trompettes, me semble-t-il mais ma mémoire me joue peut-être des tours ...

tarte trompettes

Une autre tarte "légumes grillés et curry", préparée avec la délicieuse farine au curry de chez Francine. Pub totalement gratuite mais le produit est vraiment chouette !

tarte pâte aux curry

Une fraîche salade de pastèque, feta et menthe. Originale et appétissante.

pastèque et feta

Oh que ça sent les vacances, tout ça !

 vacances

Surtout lorsqu'on s'attable face à un Virgin Mojito bien frais !


vacances 2

Et tout cela en belle compagnie. La famille de Catherine est venue nous rejoindre et ça nous fait vraiment plaisir de les revoir !

 brunch cath

On bavarde autour de l'excellente brioche aux pralines et de délicieux petits buns aux myrtilles ...

muffins myrtilles 3

Souples et fondants ...

myrtilles

Il reste quelques morceaux des délices de la veille.

restes

... et Catherine s'attelle avec courage à son activité préférée : La cuisson des pancakes ! ;o)))

pancakes

Je les déguste avec un peu de crème fouettée et quelques grappes de groseilles glacées bien croquantes ... Trop bon !

pancake et crème

Je crois que je tuerais, pour une assiette de ces petites choses-là ! ;o)

groseilles 2

On quitte nos amis viennois dans l'après-midi ... Direction Paris, où nous resterons juste deux nuits ... pour y retourner un peu plus tard pour deux longues semaines ...

entre Vienne et Paris

Cela dit, ce n'est pas parce que l'on ne reste qu'une journée à Paris qu'il faut y rester sans rien faire ...

Fish paris

On se jette donc dans les rues parisiennes, très calmes, il faut le dire, en ce début du mois d'août ...

the beef club

... et l'on commence par déjeuner dans le quartier des Halles.

yakitori

Chez Lucy Hokkaido. Au 54 rue Jean-Jacques Rousseau. Bon endroit, menus peu chers et bonne nourriture. Service ultra-sympathique, en plus.

 salade

Une Asahi bien fraîche est la bienvenue ...

Asahi

 ... et nous permet d'arriver à peu près hydratés devant le Centre Pompidou qui présente une rétrospective Roy Lichtenstein (1923-1997) que je ne louperais pour rien au monde ...

Lichtenstein

Il y a une exposition Simon Hantaï aussi. Une chance. Deux grands artistes à voir en une seule fois.

hantaï

On monte tout en haut de Beaubourg. La vue est toujours aussi exceptionnelle !

paris cu de Pompidou

Roy Lichtenstein est ici dans le plus beau décor qui soit !

paul

Alors bien sûr, il y a ici les toiles qui firent de lui l'un des ténors du mouvement Pop ...

oh Jeff !

On les connaît bien ...

soldiers

... et en ce qui me concerne, je les adore ... Cela dit, voir ces tableaux "en vrai", immenses, c'est un vrai choc, je peux vous l'assurer !

hot dog

Mais cette rétrospective va plus loin et nous montre un Lichtenstein que nous connaissons peut-être un peu moins bien, un artiste qui ne fut pas que le peintre des objets de grande consommation ...

cahier

... ou des si célèbres agrandissements d'extraits de bandes dessinées ...

Mickey

Un homme érudit, qui se lança, dans les années 60, dans une sorte de relecture de l'histoire de la peinture moderne, produisant des oeuvres directement inspirées des plus grands maîtres ... Matisse, Picasso, Cézanne ......

L 10

Je découvre son Fishing Village, un "Brushstroke" que je ne connaissais pas ...

enfant

Est présenté ici aussi un ensemble inédit de sculptures, gravures, émaux et céramiques ...

poissons

... démontrant l'incroyable inventivité technique de l'artiste.

a la manière de ...

J'apprends qu'en 1973, il se lance dans la création de grandes toiles intitulées "Artist's Studios", qui s'inspirent de la composition de l'"Atelier Rouge" de Matisse (1911) dans lesquelles sont assemblées, au fil de son imagination, de ses envies, mais aussi des expositions qu'il a visitées ... à la fois des copies miniatures mais conformes de ses propres toiles au milieu d'éléments décoratifs faisant bien évidemment référence à Matisse ... Le philodendron, la carafe, les fruits ...

donald



intérieur

Ici, on reconnait bien sûr le fameux "La Danse" de Matisse ...

danse

Je découvre aussi le "Trompe-l'Oeil with Léger Head and Paintbrush". J'aime beaucoup.

léger

Quant à celui-là, je le verrais bien dans mon salon, vous savez ? ;o)

expo lichtenstein

Alors si vous voulez en savoir plus sur cet artiste étonnant, filez vite profiter des derniers jours de cette rétrospective fantastique. Enfin, derniers jours ... L'expo est prévue jusqu'au 15 Novembre, je crois ... Mais ne traînez pas. Il serait vraiment bête de passer à côté !

Roy Lichtenstein et assistants

Si vous connaissez peu, vous découvrirez et si vous connaissez bien, vous irez néanmoins de découverte en découverte ... avec ravissement ! Un grand homme, décidément, ce Roy Lichtenstein !

famille Lichtenstein

Je vous emmène maintenant vous promener le long des cimaises consacrées à l'accrochage de l'oeuvre de Simon Hantaï, peintre hongrois mort il y a cinq ans déjà, l'un des plus grands peintres de la seconde moitié du XXème siècle, figure incontournable de l'abstraction, repensant l'espace de la toile à la façon d'un Jackson Pollock, dont le travail l'inspira beaucoup.

simon Hantaï

Un style très différent de celui de Lichtenstein, certes, mais intéressant néanmoins. Et très coloré, ce que j'apprécie bien. Particulièrement ces toiles, obtenues selon une technique qu'il appelait "le pliage comme méthode" et qu'il pratiqua à partir des années 60. Dans cette séries, intitulées les Meuns (il vivait à Meun, pès de Fontainebleau, à cette époque-là), Hantaï ficelle des toiles aux quatre coins ainsi qu'au centre. Il les peint ensuite, à l'aveugle, comme il se plaît à dire, et les déplie ensuite. Elles laissent alors apparaître des formes inédites, arrondies, colorées, qui ne sont pas sans rappeler certaines gouaches découpées de Matisse ...

Paul et Hantaï

Les toiles très grands formats de ce coloriste de génie font un accrochage absolument délicieux. Le banc de bois proposé aux visiteurs au milieu des salles est un élément indispensable de la visite. On s'assied. On regarde. On s'immerge dans ces étendues colorées, où les surfaces laissées blanches par les  pliages donnent aux toiles des effets de vitrail. Superbe. Les occasions de voir du Hantaï ne sont pas si fréquentes ...

hantaï

Fin de la visite  du Centre Pompidou. Deux rétrospectives majeures dans une journée, c'est beaucoup. Beaucoup de bonheur, surtout ...

beaubourg

Petite balade de fin de journée ...

chaises sur les tables

... dans les rues du centre de la capitale.

fenêtre parisienne

Merveilleux petit intermède parisien ...

maison Braillon

... avant de continuer notre migration estivale ...

placette

Nous reviendrons la semaine prochaine. espérons qu'il fera alors un peu plus frais ...

fontaine des Innocents

Sinon, nous irons à la plage ...

paris plage

Mais bon, mon journal parisien favori propose quelques idées sympa pour profiter du mois d'août à Paris. Nous ne devrions pas nous ennuyer, cette fois-ci encore.

vivre Paris

En attendant, comme je vous le disais, nous reprenons la route ... et roulons jusqu'à Deauville, où nous rejoignons la famille de Philippe pour une petite semaine ...

maison 1

Au programme, campagne et mer, une vraie mer avec une marée, vous savez ! ;o)))

tablier normand

Des déjeuners au jardin, dans une herbe bien verte, épaisse et toute fraîche ...

fruits

Des nourritures simples sur une table. Chacun prend ce qui lui plaît et va le manger où il le souhaite ...

anne et E

On est tous ensemble ...

Hiro

... mais quand on veut. Des déjeuners sur l'herbe aussi sympathiques que ceux de Manet, j'en suis sûre ! ;o)

francis

Des siestes dans l'herbe, aussi. On en a tous besoin ...

sieste

Et puis des promenades sur la plage avec neveux et petits chiens ...

plage 1

Toujours à marée basse.

plage 2

Paul, ce grand malade, est le premier à se baigner dans cette eau bien fraîche.

plage 3

Il est bientôt rejoint par deux de ses cousines, qui ne traînent pas longtemps dans l'eau quand même ! ;o)

retour de la plage

Dessins sur le sable.  Ne regardez pas de trop près ...

desssin

Le sable mouillé est une belle toile éphémère ...

sable

On ramasse des coquillages ...

coquillages

Mais on laisse quelques crabes aux mouettes, malgré tout. Après nous, elles sont plus chez elles que nous chez nous ! ;o)))

mouette

Les cousins se retrouvent.

cousins

C'est bon pour tout le monde, les vacances en famille.

marie

Petits et grands prennent le temps de se parler.

chiens

La gente canine apprécie aussi ...


cocker

... pas du tout gênée par les pattes ensablées ! ;o)

francis 2

Clément pratique son sport favori ...

clem

... laissant les joies de l'effort aux plus jeunes ...

bâtisseur

... qui s'en donnent à coeur-joie !

equilibriste

Paul retrouve une belle vitalité et ça nous fait plaisir.

equilibre

Les artistes ont aussi leur place sur les plages normandes ...

construction sur le sable

Quelque soit l'art, même si je préfère, sur la plage, les remparts de couteaux de Fiona aux blockhaus, aussi bien décorés soient-ils ! ;o)))

bloc

Retour à la maison en fin d'après-midi ...

la maison

Une bonne douche pour les courageux baigneurs...

départ à la plage

... et l'on ressort marcher un peu.

promenade

En longeant la plage ...

maison bleue

... on passe devant de très belles maisons.

maison bleue 2

Impressionnantes, même ...

manoir

On quitte Bénerville, on traverse Tourgeville et on arrive enfin sur les planches. Les fameuses planches de Deauville.

planches 1

Créées en 1923 par l'architecte Charles Adda pour permettre aux dames de profiter du bord de mer sans salir leurs jolies tenues dans le sable.

cousins sur les planches

L'une des plus célèbres promenades au monde ...

papasols 3

On raconte que la reine Elisabeth II s'y est un jour promenée en Rolls Royce. Et sans avoir de PV, donc, ce qui ne fut pas notre cas quand, il y a 25 ans, nous nous sommes retrouvés dessus avec Philippe et son frère, dans la Renault 5 de ma mère, un samedi du mois de février. Nous étions allés nous promener en attendant l'heure de la réception de mariage de ma belle-soeur et je ne sais ce qui nous est passé par la tête. Vraiment ! ;o)))

facteur

Les parasols de la plage de Deauville sont connus eux aussi. En voilà quelques-uns.

papasols 2

On s'arrête pour manger une glace.

galaces 1

Menthe-chocolat pour Paul, comme toujours.

glace paul

Elles sont délicieuses, les glaces de chez "Princesse Sophie".

glaces

On emboîte le pas à un gros saucisson sur courtes pattes. J'aime bien ces chiens-là !

chien et son maître

Voici l'Établissement des Bains de Mer, qui, après renseignements recueillis sur son site internet, gère "deux kilomètres de plage de sable fin, 600 parasols, une piscine olympique, un centre nautique, deux ports, une école de voile, un club de tennis, de multiples activités de loisirs et vingt-deux commerces".

Une jolie architecture Art Déco. Vous savez combien j'aime ...

bains de Deauville

Ils sont sympa, ces petits bassins intérieurs destinés à accueillir les plus petits pour des séances de barbotages effrénés.

piscinette

En face de la plage, de l'autre côté de la route, voici le joli hôtel Normandy, avec ses colombages verts pâles.

 normandy 2

Un immense manoir de style anglo-normand qui fut construit en 1912. Un très grand palace.



normandy

Sachez que dans les environs d'un palace, on doit savoir se tenir ...

vrai chic

D'autres jolies maisons jalonnent les rues de la ville.

maison rouge

Sur cette jolie place se tient le marché plusieurs fois par semaine.

halle

Deauville, ville des célébrités, fréquentée par les plus grands ... Le peintre Foujita, Guillaume Apollinaire, Colette, Sacha Guitry y venaient régulièrement. Françoise Sagan fut, un peu plus tard, une habituée. Coco Chanel y ouvrit sa première boutique de mode ... Quant à Raoul Dufy, Kees Van Dongen ou encore Eugène Boudin, on ne les présente plus ... Ils peignirent par ici quelques-unes de leurs plus belles toiles ...

coco chanel

Deauville, c'est aussi une ville de jeu. Un casino est réputé, bien sûr, ...

 casino de deauville

... mais aussi des courses de chevaux !

cheval

Fin de la journée ... On rentre doucement, les pieds dans le sable, cette fois-ci, ...


dans le sable

On en profite pour regarder un peu plus précisément les photos de Willy Rizzo exposées sur les cabines de plage ...

willy rizzo

 L'été 49 à Deauville ... Émouvant ...

expo rizzo

Les parasols sont tous fermés. Les baigneurs ont déserté la plage ...

deauville le soir

 Plus grand-monde sur les planches ...

les boutiques ferment

Le sable redevient le territoire de bestioles en tout genre ! ;o)))

bêtes

Les cavaliers profitent du coucher de soleil pour une ultime chevauchée au bord de l'eau.

chevaux

On arrive à Bénerville ...

benerville

Le port du Havre, juste en face, est baignée d'une curieuse lumière rouge ...

le Havre le soir

Les enfants ont dressé la table. Ernest attend son dîner patiemment ... Fin de la journée. La nuit sera belle ... À demain ...

le couvert est mis

Réveil sous un ciel couvert. Tant mieux. J'aime la fraîcheur, pendant mes vacances ... ;o)

sac de plage

Notre but de la journée : Une promenande à Houlgate. Mon amie Juliette m'en parle souvent et elle m'a donné envie de découvrir l'endroit.

houlgate cabourg

Nous sommes ici sur la Côte Fleurie, au nord-ouest du Pays d'Auge, (terre natale du Calvados, chouette !), à mi-distance entre Cabourg et Villers-sur-Mer. Une grande plage de sable ... L'histoire de la station balnéaire commence dans la seconde moitié du 19ème siècle à Beuzeval, un petit village d'agriculteurs et de pêcheurs sur la rive gauche du fleuve Drochon. Des touristes, peu nombreux au début, affluent de Caen et de Paris. On y construit un grand hôtel, l'hôtel Imbert, en 1877. Le bord de mer prend alors le nom de Beuzeval-les-Bains.

villas de bord de mer

Le "Grand Hôtel" accueille les premiers touristes venus prendre des bains de mer ...

villa des mouettes

La rive droite du Drochon se développera à partir de 1858. Un avocat, un financier et un député forment la Société de Construction Immobilière et achètent une grande partie du terrain.

plage déserte

À leur demande, l'architecte Jacques Baumié, créateur du style régionaliste Anglo-Normand, va établir le premier plan d'urbanisme de la ville. De magnifiques villas, appelées alors "chalets", vont être construites sur le front de mer.

maison 1 houlgate

Ce sont celles que l'on peut voir encore aujourd'hui.

maisons houlgate

Le chemin de fer arrive à Houlgate en 1882 ...

rails

La gare est construite entre les deux villages de Beuzeval et Houlgate ...

beuzeval houlgate

Marchons un peu sur la plage avant de continuer notre promenade parmi les merveilles architecturales de la ville.

Houlgate

La mer finit de descendre. Les mouettes sont tranquilles, sans doute repues après un festin de crevettes.

sieste mouettes

Une ou deux sont encore à l'affut d'un crabe échoué sur le sable ...

mouette a houlgate

Peu d'humains en vue, par contre.

houlgate seaside

Le temps couvert y est sans doute pour quelque-chose.

marches

Mais tout est en place au cas où un rayon de soleil parviendrait à percer la couche nuageuse ! ;o)

transats

On n'aurait plus qu'à se saisir d'une épuisette et à courir au bord de l'eau.

filet

Toujours ce magnifique spectacle qu'est la mer qui se retire ...

la mer descend

On ne se croirait vraiment pas au mois d'août ! Quand je pense à notre bord de mer à nous, en cette saison ! ;o)))

un dormeur sur la plage

J'aime beaucoup cette maison, qui se trouverait à la perfection dans un tableau d'Edward Hopper, vous ne trouvez pas ?

maison rouge

Avançons encore un peu ...

filets

Le club Mickey ouvrira sans doute cet après-midi ...

club Mickez

Aventurons-nous dans le centre-ville de Houlgate.

magasin de plage

Le marchand d'articles de plage attend les clients ... Il vend une variété incroyable d'épuisettes ...

épuisettes houlgate

Passer devant ces jolis commerces de bouche commence à nous donner faim.

cremerie normande

On succombe à une sorte de fougasse aux pommes acidulées et au camembert. Délicieux. Surtout avec un bol de cidre. Voilà un apéritif parfait !

cidre et baguette au camembert

On est alors prêts pour aller déjeuner. J'ai réservé une table à l'Auberge des Frais Ombrages ... Pour  13 heures. À 13h15, il se met à tomber des cordes. Pas grave, on est à l'abri et  l'on se régalera bien au sec ! ;o)

auberge des frais ombrages

Excellente idée que d'avoir réservé  aux Frais Ombrages. On y mange très bien. Le service est charmant et la cuisine, tout à fait bonne. 
J'aime les bulots et me voilà servie. Et bien servie. Ils sont d'une fraîcheur irréprochable et la mayonnaise est parfaite.

bulots

Les deux garçons prennent une terrines, très bonne aussi.

terrine

Des moules de Bouchot suivent. Panne de frites. J'ai droit à d'excellentes petites pommes de terre sautées à la graisse de canard (ou d'oie, je ne sais plus bien ? ;o)) Tant mieux, c'est bien meilleur !

moules

Ces messieurs optent pour  un filet de poulet à la crème. La photo parle d'elle-même ...

volaille crème

Et puis pour le dessert, le meilleur des flans pâtissiers jamais goûté ...

flan

... et pour les garçons, une crème brûlée à la bonne crème de Normandie ! ;o)

Crème brûlée

Alors après ces agapes, il n'y a plus rien d'autre à faire que de retourner marcher un moment. D'autant que la pluie s'est miraculeusement arrêtée à la fin de notre repas.

villa 1

Nous sommes donc parfaitement à l'aise pour déambuler entre les quelques 200 villas extraordinaires que compte la ville d'Houlgate.

villa Hélène

Je ne vous les montrerai pas toutes ...

table et chaises

... rassurez-vous !

villa 2

Mais je me dois quand même de vous donner une idée de ce qui vous attend si vous allez un jour par là-bas.

médaillons

Bon, repassons sur la plage. Il y a un peu de vent, les parasols sont fermés, bien attachés ...

casino d'Houlgate

Mais ce vent, justement, commence à dégager le ciel.

clem a houlgate

Les cerfs-volants s'envolent.

cerfs volants

Peu de monde encore sur la plage, et pourtant, il fait très bon ...

plage et drapeau

Un aperçu des cabines ?

cabines houlgate

Ne sont-elles pas ravissantes, avec leurs rayures oranges et blanches ?

 coquillage et cabine

Ah, enfin un transat ! On est loin, vous le voyez, de l'envahissement de nos plages cannoises, où les gens se couchent littéralement les uns contre les autres, à la façon des sardines dans leurs boîtes. Ou des maquereaux, c'est selon. Surtout chez nous ! ;o)))

transat a houlgate

Les villas de bord de mer ont de jolis noms ... d'oiseaux ! ;o)

les courlis

Parfois, les embruns et les années ont abîmé les plaques émaillées .... Il faut alors plisser les yeux pour découvrir ce qui était écrit dessus ... J'aime bien ...

les mouettes

Bon, vous prenez une épuisette ? Moi, tout ce matériel, ça me donne des envies de pêche !

jeux de plage 2

Ce sera pour un autre jour. Pour l'instant, on lève le nez ... et les yeux ... et l'on se remplit de belles images plutôt que de moules et de coques ! ;o)

décors

Ce qui nous permettra de découvrir cette extraordinaire maison.

petit fleuve

Le moulin Landry, sur les bords du Drochon, un  manoir construit autour d'un moulin à farine du XIIIème siècle.

moulin 1

Une toiture merveilleuse couronnée de nombreux épis de faîtage en terre vernissée ...

toits moulin

... comme on en trouve beaucoup dans la région.

toiture et ornements

Enfin bref, pour les amateurs d'architecture et de belles maisons étonnantes ...

villa houlgate 3

... Houlgate est l'endroit à ne pas manquer.

villa houlgate 4

J'y retournerai.

petite cour

C'est de surcroît une ville joliment animée. En été, en tout cas ...

gourmandises à Houlgate

Et puis bon ...

agence centrale de location

L'environnement est à mourir, non ?

maison rouge houlagte 6

En plus, la plupart de ces villas ont une histoire ...

villa houlgate

On sait qui les a construites, et pour qui on les a construites. Celle-ci, par exemple, est la "Villa Roblot". Joli nom, hein ? Ce Roblot-là était agent de change. De la même famille que l'entrepreneur de pompes funèbres ? Je n'en sais fichtre rien. Voilà comment on peut se raconter des histoires et quand on a l'imagination aiguisée comme moi, c'est plutôt cool ...

villa roblot

Regardez les initiales de ce Henri Roblot, entrelacées sur les balcons ...

HR

Celle-là, c'est la Villa des Mouettes.

 les mouettes 2

Elle appartenait à l'origine à la famille Dubonnet. Du beau, du bon, Dubonnet ... Vous vous souvenez de cette pub, à la radio ? Je ne connaissais pas le goût de cet apéritif jusqu'à il y a peu ... Sauf par ces grandes réclames peintes dans les tunnels du métro, quand j'étais petite ... Revenons à la villa ... L'aviateur Roland Garros (qui n'était pas tennisman, comme on pourrait le penser ;o) ...), y fut souvent invité. On lui avait construit un petit ponton en bois qui lui permettait de descendre son avion, un monoplan Blériot, sur le sable. Oui, sans rire ... C'est ici qu'il réalisa son record d'altitude en volant  à 4950 mètres. C'était en septembre 1912 ...

villa des mouettes

Fin de l'après-midi sur la plage. Le métier de sauveteur n'est pas de tout repos, ici. Il faut être prêt à intervenir vite en cas d'urgence, et pas juste avec une bouée et un joli maillot rouge ! ;o)

CRS

Le club de voile est équipé lui aussi. C'est que ce n'est pas simple de remonter les bateaux à marée basse ... J'en ai quelques souvenirs de jeunesse plutôt cuisants ... Une "Caravelle", c'était très lourd ... surtout à marée très basse ! ;o)))

club de voile

En fait, je préfère de beaucoup marcher sur la plage, à marée basse ...

mouettes et piquets

On écrase le sable avec ses pieds et soudain, il devient tout sec ... Ça m'a toujours étonnée ...

promeneurs

Si l'on pousse un peu plus loin sur la plage,  on arrive aux Vaches Noires ... De gros cailloux émergeant de la mer à marée basse ...

vaches noires

.... et d'imposantes falaises sombres dont les parois argileuses regorgent de fossiles d'animaux marins de l'ère secondaire ...

falaises des vaches noires

Vous voyez ici que l'on s'est passablement éloigné de la ville ...

au loin, Houlgate

Sur les gros blocs de craie, qui évoquent paraît-il, vus de la mer, un troupeau de vaches noires paissant au pied des falaises, des moules solidement accrochées. À marée basse, la "chasse" est ouverte.

a la pêche aux moules

Je ne suis pas très motivée mais ramasse quand même un "hot dog" de la mer ! ;o)))

moules et couteaux

Les pêcheurs à pied rappliquent ...

pêche aux coques

On est au plus bas de la marée ...

maisons d'houlgate

Clem piétine dans l'eau qui ruisselle ...

les pieds dans l'eau

Ces enfants très équipés ne risquent pas de se noyer ! ;o)

pêche et bouées

Attention à ne pas marcher sur une méduse par inadvertance ! ;o)

une méduse

Allez, il va falloir rentrer. Avant de reprendre la route, malgré tout, Clément succombe aux charmes des crêpes de la Cabane à Sucre ...

la cabane à sucre

On reprend la route, donc ...

plan

Au retour, en passant à Blonville-sur-Mer, je fais arrêter mon chauffeur pour prendre ce joli bâtiment en photo. Dernier arrêt avant la maison ...

hôtel de ville et la poste

... où nous nous mettons tout de suite en cuisine avec le petit Ernest. Au programme, une tarte aux abricots. Ce petit bonhomme adorable aime faire la cuisine et c'est un régal que de l'avoir comme marmiton. À juste trois ans, il a déjà des gestes d'une précision remarquable.

ernest casse un oeuf

Pendant que nous préparons la pâte à tarte, sa soeur Emma est en cuisine avec Clément, qui lui apprend à faire une vraie sauce bolognaise ...

emma et clement

Une fois la pâte à tarte prête et mise à reposer un moment au frais, Ernest s'attaque aux abricots ...

abbricots

Sa cousine Fiona vient lui prêter main-forte ...

tarte abricots 1

... et l'on enfourne bientôt une énorme croustade, qui prend toute la plaque du four. Un peu de beurre, de sucre et de cannelle ... le dessert sera délicieux, c'est certain !

tarte abricots 2

En attendant que le dîner soit prêt, les cousins se reposent.

canapé

Et au dîner, tout le monde montre un bel appétit ! C'est qu'une assemblée comme celle-ci, il faut bien la nourrir ! ;o)))

grande tablée

Le matin suivant, en ouvrant les volets de ma chambre ...

vue de la fenêtre le matin

... un joli spectacle s'offre à moi.

chevaux 1

Les chevaux sont de sortie, avant que les baigneurs ne débarquent sur la plage ...

chevaux 3

Je sors de la maison ... Tout le monde roupille encore ...

la maison dort

Moment délicieux ...

villas sur la plage

Les chevaux trottent ...

chevaux 5

C'est bien plus chouette qu'un hippodrome, hein, ces plages immenses ?

chevaux 6

Suivons leurs traces ...

pas de chevaux

... mais pas trop loin quand même ... Je marche moins vite qu'ils ne courent, ces chevaux !!!

plage le matin 2

Au moins, cela me laisse le temps de regarder ce qui se passe à mes pieds ...

crabe 2

Et là, en l'occurrence, j'assiste à un véritable génocide de crabes ! ;o)))

 crabe

Cela fait la joie des mouettes, cela dit.

pattes d'oiseau

Ce pêcheur a tout compris de la vie ...

pêcheur

Ah, encore un promeneur sur la plage. Ouh la, on commence à être nombreux, par ici ! Le voyez-vous au loin ?

seul sur le sable

Et puis, bien plus loin encore, mais vu de près grâce à mon très bon zoom, un groupe de sportifs matinaux ! ;o))

arts martiaux et le havre

Je rentre à la maison réveiller les garçons. Avec Clément et Philippe, on veut aller passer la journée à Honfleur. Il fait très beau. C'est un bon jour pour y aller.

hortensias

Honfleur n'est pas loin de Deauville. C'est l'avantage de cette Côte Fleurie. Elle regorge de petites villes toutes plus belles les unes que les autres. Nous y voilà donc, sur le quai Sainte-Catherine ...

honfleur 1

Située sur la rive sud de l'estuaire de la Seine, juste en face du Havre, Honfleur est connue pour son pittoresque vieux port, entouré de maisons couvertes d'ardoises.

honfleur 5

Un peu d'histoire, tout d'abord ... Le port d'Honfleur existe déjà au XIème siècle et sert au transit des marchandises entre la France et l'Angleterre. C'est de là que partent, jusqu'au XVème siècle, les raids contre les ports anglais ... C'est encore de Honfleur que partent plusieurs grandes expéditions ... Binot Paulmier de Gonneville, à bord du vaisseau "L'Espoir", se retrouvera le 6 janvier 1504 au Brésil ... Jehan Denis prendra possession de Terre-Neuve au nom du Roi de France en 1506 ...

honfleur 2

Le 15 mars 1603, envoyé par le roi Henri IV, Samuel de Champlain quitte Honfleur pour la première fois à bord de la "Bonne Renommée" ... La première de multiples expéditions ... Entre 1603 et 1607, il explore l'Acadie et le Canada. En 1608, il fonde la ville de Québec. Des bises aux copines québécoises, en passant ! ;o)

honfleur 10

La ville prospère grâce à la multiplication des échanges avec les Antilles, le Canada, la Louisiane, les côtes africaines ... et le port de Honfleur devient l'un des cinq plus gros ports négriers de France.

 honfleur 3

Les marins partent également pêcher la morue sur les bancs de Terre-Neuve. Cette période de prospérité se terminera avec la Révolution française  et les guerres du Ier Empire, et tout particulièrement le "Blocus continental" ordonné par Napoléon, qui vise à ruiner le Royaume-Uni en l'empêchant de commercer avec le reste de l'Europe ... La perte concomitante des colonies françaises en Amérique n'arrange rien non plus à la situation de Honfleur, qui ne se relèvera, et seulement partiellement,  qu'au cours du XIXème siècle, avec le développement du commerce du bois en provenance du nord de l'Europe. Il est aujourd'hui l'avant-port du port de Rouen ...

honfleur 6

...  et une jolie ville très très touristique en été ! Saint-Tropez n'a qu'à bien se tenir !

honfleur 7

À l'entrée du Vieux Bassin, créé en 1681 sur ordre de Colbert ...

le vieux bassin

... un ancien bâtiment,  la "lieutenance" ...

 lieutenance honfleur

... qui servit à partir du début du XVIIème siècle de logis au Lieutenant du roi. C'est le seul vestige des anciennes fortifications de la ville.

porte honfleur

Quittons le Vieux Bassin et laissons la mer aux crevettes pour un petit moment ...

fête de la crevette

Entrons dans la ville ...

centre ville de honfleur

... et montons jusqu'à l'église.

église honfleur

Cette église, dédiée à Sainte-Catherine, est assez étonnante. Elle fut construite entre les XVème et XVIème siècle.

entrée église

Une première nef d'abord, édifiée juste après la guerre de Cent Ans, sur le modèle d'une halle de marché,

église de Honfleur, côté

... en utilisant du matériel de construction navale et en lui donnant une forme de coque de bateau renversée.

église honfleur 2

Le clocher est alors érigé à distance de l'église, tant on craint à cette époque les incendies occasionnés par la foudre. Au cas où celle-ci tomberait sur le clocher pendant la messe, on éviterait ainsi un barbecue géant ! ;o) Le voici donc, posé sur ce qui était la maison du sonneur ...

clocher église honfleur

Au XVIème siècle, on lui adjoint une seconde nef et l'on rallonge l'ensemble. Puis on rajoute deux travées. Tout ce travail est fait à la hache, par les "maîtres d'haiche (= de hache)", ainsi que l'on appelait alors les charpentiers de marine, des chantiers navals locaux. Extraordinaire !

église honfleur 1

Les poutres sont de longueurs inégales. Certaines ont une assise en pierre, d'autres non.

coque de bateau renversée

L'église est recouverte de bardeaux en bois de châtaigner ...

église

Quant au porche néo-normand, il fut installé là au début du XXème siècle, remplaçant un portail monumental de style néo-classique édifié au siècle précédent.

porche de l'eglise de honfleur

Fin de notre visite à Sainte-Catherine. Je ne peux que vous la conseiller. Somptueuse, étonnante, impressionnante... Je manque de qualificatifs pour vous rendre vraiment compte de l'impression qu'elle laissera dans mon esprit ...

Allez, on continue ? Ne commencez-vous pas à avoir un peu soif ?

vinaigre

Il est plus que temps de s'arrêter pour déjeuner. Voici un endroit recommandé par le Routard, au numéro 26 de la place Hamelin, tout près du Vieux Bassin ... "La Cidrerie, Bar à Cidre, Crêpes et Galettes" ... Un beau programme ... Nous entrons !

la cidrerie à Honfleur

Le cidre qu'on nous sert un un cidre demi-sec et non filtré absolument divin. Réellement.

cidre à Honfleur

On fait classique ... La galette à l'andouille, c'est pour nous ! ;o))) Avec un sauce crème fraîche et moutarde. Délicieuse.

crêpe andouille

Le dessert est épatant aussi. Notre crêpe est servie accompagnée d'une pomme cuite au beurre (oui, le terme est plus qu'exact ! ;o))) qui fond dans la bouche avec des saveurs caramélisées tout à fait merveilleuses ... Dans le petit pot blanc, du calvados, pour flamber la crêpe, d'abord, puis l'imbiber encore plus ... C'est nous qui allons finir imbibés, à ce rythme-là ... Mais qu'est-ce qu'on se régale, en même temps ! ;o)

crêpe pomme et calva

Reprenons la rue Haute, très touristique mais jolie. La maison à colombages est celle dans laquelle naquit notre grand humoriste Alphonse Allais (1854-1905).

maison d'alphonse allais

Juste à côté, la pharmacie du Passocéan, qui appartenait à son père ...

pharmacie

Et sur le mur de la pharmacie, une réclame pour ce médicament inventé par M. Allais père, le Passocéan, un remède contre le mal de mer ... à base d'éther ! ;o)

pharmacie du Passocean

Voici une autre publicité qui me parle bien ...


au gars normand

Et une enseigne, aussi ! ;o) À ce propos, je me dois de vous prévenir des dangers qu'il y a ici à lever le nez pour admirer les jolies façades honfleuraises ... La beauté du spectacle vous en fait oublier la présence hautement dangereuses des vieux pavés de la rue ... Hautement dangereux, car hautement casse-gueules, en fait ! Vous voilà prévenus ! ;o)

homard

Parlons un peu peinture, maintenant, puisqu'il existe une "École de Honfleur", qui contribua, via les travaux de peintres comme Johan Barthold Jongkind, Gustave Courbet, Eugène Boudin, un natif de la ville, ou encore Claude Monet, à l'apparition du mouvement impressionniste dans l'histoire de l'art ...

musée eugène Boudin

Eugène Boudin a un musée, à Honfleur ...

musée boudin

... qu'il m'aurait bien plu de visiter. L'exposition estivale "La femme et la mer", présentée dans le cadre du festival "Normandie impressionniste", me disait bien ...

honfleur 9

Mais voilà, pas de paiement par carte bancaire possible (ce jour-là ou toujours ?), pas de  possibilité de payer par chèques vacances (dommage, j'en avais dans mon sac) et pas de distributeurs de billets de banque à l'horizon ! Ni le temps, ni l'envie de retourner en centre-ville pour tâcher d'en trouver un. Tant pis pour l'expo mais c'est bien dommage. Des fois, les choses ne sont pas faites pour arranger le monde, quand même ... Alors on retourne se promener au fil des ruelles ... Quelques jolies surprises ... De jolies courettes ...

belle maison Honfleur

Une très belle vue sur les toits de la ville...

toits de honfleur

Des panneaux explicatifs intéressants, replaçant des peintures anciennes à l'endroit-même où elles furent exécutées. Ça se fait beaucoup, ces temps-ci, et j'aime bien.

honfleur cité des peintres

Je prends quelques clichés curieux ...

volets bleus

... mais qui me serviront pour mes photoshopages futurs ! ;o)

planches

On passe devant les maisons Satie. Pas le temps de s'y arrêter. Ce sera pour une prochaine fois.

maisons satie 1

Quelques très vieilles maisons sont encore debout. Je ne sais pas de quand date celle-là mais elle me semble être d'un âge largement vénérable !

vieille maison

Il y a des petits restaurants partout, avec des menus alléchants. Des petites soles de pays, ça me parle tout de suite ! ;o) Mais là, on n'a plus faim du tout.

petites soles ou homard ?

Pavés, briques et colombages ... Des constantes dans les rues de Honfleur ...

pavés

Et des colombages, il y en a de toutes les couleurs. Ravissant.

vieille rue Honfleur

Allez, on lève encore un peu le nez ...

café de Paris

... et, en récompense, je vous emmène faire un petit tour au fil de l'eau ...

le port 1

Une petite croisière sympathique tout autour du port de Honfleur.

le port 2

Le pilote du bateau connaît bien l'histoire de Honfleur et de ses habitants, il raconte fort bien tout cela ...

phare rouge

C'est joli ...

société des marins

... et ça repose nos pieds meurtris pendant une petite heure ! ;o)

le port de Honfleur

En repartant à notre voiture, tout en croisant les doigts pour ne pas la retrouver avec un gros PV planté sur le pare-brise, on prend le quai Saint-Étienne ... De là partent des ruelles bordées de vieux bâtiments.

rue du musée

Le musée ethnographique doit être intéressant. Mais encore une fois, les aiguilles de ma montre tournent trop vite ...

société le vieux honfleur

On se contente de s'imprégner de l'atmosphère des lieux ... Et c'est déjà beaucoup ...

porte bleue

En arrivant à Deauville, enfin, à Benerville, plus exactement, nous retrouvons nos petits neveux à la plage. La marée est en train de descendre et si nous voulons des pâtes aux coques ce soir, c'est le moment où jamais d'aller ramasser ces bestioles. Les coques, pas les pâtes ! ;o)

pêche aux coques 2

Les petits sont très bons à ce jeu et explorent chaque flaque d'eau.

pêche aux coques 3

Ernest y met tout son coeur ... et toute son énergie !

on creuse

Et des coques, on en ramasse. Pas mal, même ... Et en très peu de temps !

coques

Les plus grands traînent encore un peu au soleil ...

fin d'après-midi sur la plage

... et l'on rentre quand le soleil commence à baisser.

retour de la plage

De retour à la maison, chacun se met au boulot. Je fais tremper les coques, qui doivent être pleines de sable ... Les autres coupent le persil, épluchent et hachent l'ail ...

ail et persil

Je supervise, de loin, la cuisson des coques. Zut, pas de vin blanc dans la maison, mais des tas de bouteilles de Corona ... Qu'à cela ne tienne, on s'adaptera !

les enfants en cuisine

Du persil, donc, de l'ail, de la Corona et un bon morceau de beurre salé. Pas mal de poivre, aussi ...

coques cuites

... et voilà notre dîner prêt !

pâtes aux coques

Quelques instants plus tard, il n'en reste plus une miette ! Juste quelques coquilles ! ;o)))

dîner de pâtes aux coques

Pour le dessert, Tristan nous a préparé un délicieux cheesecake. Il n'en restera vite plus une miette non plus. Bravo au cuistot ! Les soirées sont longues, on se couche tard ...

cheesecake de tristan

Et c'est pour cela que le lendemain matin, c'est fort tard que nous partons faire un tour au marché au poisson de Trouville.

trouville sur mer

C'est joli, Trouville.

casino

Un vrai port de pêche ...

enrouleurs

... avec des mouettes partout ...

mouette

... qui attendent le retour des marins ! Heu, non, des maquereaux, surtout ! ;o)

bateau et maquereaux

Bon, on ne pêche pas que des maquereaux, en fait ...

roussette



soles

Mais bon ...

fond de cale

... j'ai bien l'impression que le maquereau, ça pullule par ici. Nous aurons l'occasion de nous en rendre compte un peu plus tard dans ce billet, sur les quais du Havre.

des maquereaux

Oh, je piquerais bien un de ces tourteaux !

tourteau

J'ai une espèce de passion pour le tourteau, figurez-vous !

tourteaux 2

On regarde encore un peu les pêcheurs travailler ...

elvis

...et lorsque l'agitation se calme ... et que les mouettes sont tranquilles pour venir dévorer  les éventuels poissons qui seraient restés sur le quai ...

proue

... on part faire notre marché ... Pour midi, je veux prendre des crevettes crues et encore des coques. Mais cette fois-ci, plein de coques, à manger juste comme ça, sans pâtes ...

crevettes crues

Il y a de jolis carrelets. Et de très beaux Saint-Pierre ..

carrelets

Des petites soles ...



soles de pays

 Des moules sauvages de Barfleur ... toutes blondes ...

moules de Barfleur

Des homards, des étrilles, nos favouilles à nous, gens de la Méditerranée, dont on fait une si bonne soupe parfumée au fenouil sauvage ...

homards et étrilles

Et puis des huîtres ... des huîtres ...

huîtres

De magnifiques huîtres du coin.

moules isigny

On ne résiste pas et l'on s'attable devant une des pêcheries de la halle ...

cap oceane

On est superbement reçus et l'on commande un petit-déjeuner / apéritif de première classe!

huîtres à Trouville

Un pur régal, ces huîtres de Saint-Vaast aux saveurs de noisettes !

clem et ses huîtres

On quitte l'endroit à regret ... non sans laisser à nos amis de quoi passer de belles vacances dans ces contrées exotiques ... dès qu'ils auront un moment ! ;o)))

pour nos vacances à pont lévêque

Retour à la maison, donc ...

derrière la maison

Je jette les crevettes crues dans une poêle sèche, avec un peu de fleur de sel ... et c'est tout ! Quelques-unes d'entre elles sautent dans tous les sens, ce qui provoquent des hurlements de mes nièces, trop sensibles pour supporter cela ! ;o)

crevettes crues dans la poele

Au moment de les servir, brûlantes et croustillantes, je les saupoudre d'une pincée de paprika et de beaucoup de poivre ... Une merveille !

crevettes grillées au paprika

Quant aux coques, déjà dessalées si j'en juge du peu de sable récupéré au fond de ma bassine d'eau salée, je les soumets aux mêmes tortures que leurs copines d'hier soir.

coques cuites 2

Comme les crevettes, elles cuisent très vite ...

coques 3

... et l'on amène le tout au jardin. Clément nous a préparé une excellente mayonnaise ...

crevettes et mayonnaise

On a du pain frais et du bon beurre salé.

nature morte aux crevettes

Nous voilà parés pour un très bon pique-nique marin.

assiette crevettes et coques

Pendant ce temps, Emma fait griller quelques saucisses ...

saucisses d'Emma

... parce qu'il y a des affamés autour de la table.

pique nique crevettes

.... et que la crevette, ça ne nourrit pas son monde ! ;o)

gourmands

Les petits apprécient bien les coques ...

pique nique 2

Ernest ne se fait pas prier du tout !

c'est bon les coques

Les chiens ont droit à quelques restes ...


pique nique 3

Quant à nous, nous filons ...

le jardin

... profitant du temps qui semble bien vouloir rester clément alors que de la pluie était prévue ...

kite surf

Je veux voir à quoi ressemblent les fameuses plages du Débarquement.

débarquement 1

Comme ce n'est pas tout près, on décide de commencer notre visite par "Juno Beach" ...

algues

On n'est pas là pour faire des pâtés de sable ...

pâtés de sable

... ou jouer au cerf-volant ...

dune

... mais plutôt pour prendre un peu conscience de ce qui s'est joué par là au mois de Juin 44 ... On a tous des souvenirs de nos cours d'histoire. Pour certains, c'est plus frais que pour d'autres, mais être sur place, c'est autre chose ... ;o)

blockhaus débarquement

Courseulles-sur-Mer fut l'un des premiers points de pénétration de l'essentiel de l'armée Anglo-Canadienne débarquée le 6 juin 1944. Par cette brèche passèrent, à pied, Le Général Mongomery, qui commandait le 21ème groupe d'armée, le premier ministre de Grande-Bretagne Winston Churchill, Sa Majesté le roi Georges VI. Le 14 Juin, c'est le Général de Gaulle qui passa par là ...

bunker cosy

Et le 9 Août 2013, c'est nous qui passons !

clem a juno beach

Trêve de plaisanterie, on ne peut être que pris aux tripes en découvrant l'histoire de ces jeunes gens qui débarquèrent du Canada, d'Angleterre et des États-Unis pour libérer la France. Tant d'eux y laissèrent la vie ... Des panneaux expliquent les faits marquants et les batailles.

héros canadien

On apprend par exemple sur celui-ci, placé aux pied du bunker que vous pouvez voir un peu plus haut, que le Sergent "Cosy" s'empara, avec 15 hommes de la Compagnie B du Royal Winnipeg Rifles, de cette position fortifiée. La première attaque à la mitraillette puis à la grenade fut la bonne, mais le Sergent Cosy fut touché au poumon. Environ 150 soldats du Génie vinrent en renfort, permettant la réddition allemande, mais seuls 27 hommes survécurent à ce difficile combat dans les dunes ...

cosy's bunker

Instructif et émouvant.

piste anglaise

On se déplace ensuite vers l'Ouest, pour arriver à Arromanches, célèbre pour son port artificiel qui permit de débarquer environ 9000 tonnes de matériel par jour.

 port et château

Les Alliés lancèrent sa construction immédiatement après le D Day et le 14 juin, le port commençait à fonctionner.

 port artificiel

Certains des caissons "Phoenix"en béton flottant, importés d'Angleterre puis coulés sur place pour délimiter ce port, restent encore visibles aujourd'hui, témoignant de leur solidité ...

ruines

Pendant les 100 jours durant lesquels ce port a fonctionné, 2,5 millions d'hommes, 54 000 véhicules et 104 000 tonnes de matériel ont été débarqués ...

arromanche

La petite ville est très fréquentée en été ...

château arromanche

... étant sur le chemin de tous les circuits touristiques de Basse-Normandie. La ville reçoit des visiteurs de partout dans le monde ...

falaise arromanche

La ville est jalonnée  d'"objets" divers liés à cette époque. On voit très bien, par exemple, à quoi servait cette énorme pièce métallique ...

éléments du port

... sur cette ancienne photo, piquée, je l'avoue, sur le site de la ville d'Arromanches. Si vous le voulez allez voir directement là-bas, il y a quelques autres clichés passionnants.

ponton

Les monuments en hommage aux soldats ayant perdu la vie pour sauver la France sont présents un peu partout sur la côte, couverts de couronnes de "poppies" qui célèbrent,  dans les pays du Commonwealth, le souvenir des combattants ...

poppies

La prochaine fois que nous viendrons ici, nous visiterons les multiples musées du Débarquement ... Mais je crois que nous viendrons plusieurs jours spécialement pour ça ...

musée du débarquement

Je ne veux pas rentrer à Deauville sans m'être arrêtée dans un de ces cimetières qui ont accueillis les dépouilles des hommes tombés dans la région ... Voici un cimetière canadien.

cimetière canadien

Celui--ci se trouve à Bény-sur-Mer, à 3,5 km de Courseulles-sur-Mer. La France a accordé une concession perpétuelle au Canada sur le terrain occupé par le cimetière, qui compte 2049 tombes, principalement celles de soldats de la 3ème division canadienne et de quinze aviateurs.

marine royale canadienne

Le cimetière accueille aussi 4 tombes de soldats britanniques et une tombe d'un résistant français, tombé aux côtés des soldats canadiens ...

cimetière canadien 1

Encore un endroit tellement émouvant ...

cimetière 2

Je vous laisse vous y promener tranquillement.

cimetière 3

Prenez le temps de lire les inscriptions sur les pierres tombales.

canadda

Chacune raconte une histoire ... tragiquement interrompue à quelques kilomètres d'ici ...

sous l'arbre

Juste là-bas, à l'horizon ...

tombes et blés

Le soleil qui se couche donne une jolie lumière ... Il est temps de repartir ...

deux drapeaux

Un dernier petit arrêt à Douvres-la-Délivrande ... Une très belle église ....

belle église

... et une superbe boutique ...

produits chimiques

La pharmacie Lesage, merveille d'Art Nouveau ... Voilà ... si vous passez par là ...

pharmacie Lesage

Arrivée un peu plus tard à Trouville ...

trouville

... où nous retrouvons la famille, près de la splendide halle aux poissons ...

halle au poisson de trouville

Encore une mouette ... mais ce n'est pas l'heure du retour de la pêche ...

mouette et bateau

Rien à manger dans les bateaux ...

rouge et bleu

Nous allons, quant à nous, dîner dans une crêperie sur le port.

casino le soir

Tiens, mais ce n'est pas aujourd'hui ...
les cousins à Trouville

... la course d'âne ! ;o)))

course d'ânes

Dernier jour à Deauville ... On est samedi, et c'est jour de marché à Dives-sur-Mer. Juliette m'a chaudement recommandé ce marché ...  Je lui fais toute confiance, je vous l'ai dit tout à l'heure ... Ce n'est pas loin de Deauville, Dives, et je crois qu'il nous faut plus de temps pour trouver une place où garer la voiture que pour faire le trajet ... Quoiqu'il en soit, nous finissons par en trouver une juste devant l'entrée de cette belle bâtisse ...

dives 2

L'Hostellerie Guillaume le Conquérant. Un ancien relais de poste construit au XVIème siècle sur la route qui menait de Caen à Rouen.

ie Guilaumes le Conquérant

Beaucoup de personnages célèbres y firent halte : Henri IV, qui y passa trois jours, bien malade d'avoir trop festoyé, Madame de Sévigné, et puis aussi Louis XIV ...

 dives 1

Au siècle dernier, l'hostellerie est rachetée et rénové par Monsieur le Rémois, aubergiste et amateur d'art.  Il fait orner les bâtiments de colombages et de sculptures sur bois, dans un style Médiéval et Renaissance. C'est lui qui installe des épis de faîtage sur les toits et fait reproduire des moulages de décors antiques. Il célèbre ici le souvenir de Guillaume le Conquérant qui constitua sa flotte et regroupa son armée à Dives, en 1066, pour partir à la conquête de l'Angleterre.

hostellerie 2

La réputation de l'établissement s'étendra rapidement et Le Rémois recevra de nombreuses célébrités ... Alphonse Karr, Alexandre Dumas, Jérôme Napoléon, Thiers, le Comte de Paris, le roi de Roumanie, le roi d'Espagne ainsi que le président de la République Raymond Poincaré s'y arrêteront alors ...

Aujourd'hui encore, la place doit être agréable. N'est-ce pas Messieurs les chats ? ;o)

dives 3

Ce "village" accueille quelques boutiques dans lesquelles il est bon d'entrer, ne serait-ce que pour avoir un aperçu de la façon dont étaient construits ces bâtiments ...

dives 4

Un brocanteur charmant nous invite à entrer. Il a dans sa boutique des tonnes d'objets sympathiques. Du beau linge ancien, des vieux jouets et des tas de livres. Me voilà comblée !

dives 5

Il est temps d'aller au marché, qui occupe l'essentiel du centre-ville. Les rues sont bondées. Il est bien difficile de se bouger au milieu de tout ce monde ...


marché dives

On trouve enfin la grande halle du XVème siècle.

halle dives 1

Merveilleux endroit ...

halle dives 2

Voulez-vous un Pont-Lévêque fermier, un Livarot ou un Camembert au lait cru ?

livarot et pont-lévêque

Vous aurez ici l'embarras du choix !

fromages dives

La charcuterie n'est pas mal non plus ! Boudin, andouille ... tout fait envie.

charcutier dives

Un petit coeur de Neuchâtel ?

teurgoule, crème et fromages

Et si nous prenions une barquette de teurgoule ? Vous connaissez la teurgoule ? Moi, oui, depuis que Juliette m'a fait goûter, lors d'un brunch mémorable. Venez voir par là aussi ...

teurgoule maison

Je ne résiste pas à ce grand pâté de campagne aux pommes. Il faut que je le refasse à mes copains, celui-là ... En attendant, j'en prends une grosse tranche. Pour le déjeuner, ce sera parfait.

charcuteries pâté

Un petit apéro au Café du marché ?

café du marché

Ou alors préférez-vous vous balader encore un peu ?

marché de dives

Dommage, le 21 août, nous ne serons plus là ... J'ai toujours adoré les fêtes en costumes !

dives médiévales

Allez, on rentre rejoindre les autres pour le déjeuner.

hostelleirie 1

Pendant qu'Ernest s'essaye avec Philippe à l'ouverture d'une bouteille de vin ...

ouverture de bouteille

... je sors nos provisions sur la table. Le pâté, d'abord ...

pâté

Superbe.

pâté aux pommes

Et puis mon Livarot et mon Pont-l'Évêque, bien odorants tous les deux. ;o)

fromages et pique nique

Rien de tel que ces déjeuners de famille ...

déjeuner de famille

J'ai mis une croustade aux pommes et à la cannelle à cuire dans le four.

croustade aux pommes

En attendant qu'elle soit dorée, chacun déjeune à son rythme ...

petit garçon et chien

... et traîne dans l'herbe ...

paul et emma

Bavardages et glandouille ...

sieste après déjeuner

Voilà qui plaît à tout le monde.

dans l'herbe 1

Et décidément, nous avons de la chance, pour le temps. Il fait divinement bon et on en profite bien ...

lecture au jardin

La vie comme ça, ça me va bien. ;o)

par la fenêtre

La croustade sort du four. On la découpe encore fumante. Les noisettes de beurre salé mêlées au sucre roux et déposées à la surface avant cuisson font leur effet. Un délice.

croustade 2

Personne n'a envie de bouger. Sauf Philippe et moi. Nous partons donc arpenter les planches ...

ombres sur les planches

Je ne marche pas sur le sable, trop dangereux ! ;o) Ça pique ...

vraie méduse

... ou ça coupe ... et je n'aime pas ça !

vieux crabe

Je préfère regarder les petits enfants jouer dans le sable ...

enfant 1

C'est adorable, un enfant qui joue avec le sable.

enfant 2

Mignon comme tout, non ?

enfant 3

J'aurais aimé voir un gamin chevaucher ces chevaux-là. Un sulky adapté aux plus jeunes. Ravissant.

chevaux

Oh, et qu'est-ce que j'aime aussi ce bâtiment des Bains de Mer !

bains

Le samedi, la moitié de Paris débarque à Deauville. Les parasols, restés passablement fermés durant la semaine, sont presque tous ouverts.

bleu et rouge

Pas donnée, la journée de parasol. Et puis on est quand même un peu entassé, si vous voulez mon avis ! Mais bon, c'est typique ! ;o)

bar d ela mer

Une boule de glace à la menthe et aux pépites de chocolat ?

glace à la menthe

Dégustée devant chez Pierce Brosnan, elle n'en sera que meilleure ...

pierce

Après ça, vous serez parfaitement en forme pour aller marcher dans les rues de Deauville.

maison 10

Parce que je ne vous ai pas encore bien montré combien c'était beau, Deauville.

maison 2

Vraiment, les premiers arrivants ont construits de ces maisons !

maison 3

Une "colonisation" efficace et raffinée ! ;o)

maison 4

... et un beau terrain de jeu pour les architectes de la fin du XIXème siècle ...

maison 5

Partir d'un terrain vierge et marécageux pour arriver en quelques années à ça ... Chapeau bas !

maison 6

Tiens, un signe du Festival du Film Américain ... On change d'époque. Je crois que ce festival ne date que de 1975 ...

deauvillle film festival

Retour en arrière, parce que ce qui m'intéresse vraiment, en me promenant aujourd'hui, ce sont les belles maisons.

maison 8

Et ça prend un temps fou de se promener par ici car sur chaque bâtisse, il y a quelque-chose à regarder.

maison 9

Les styles sont tous différents, cependant ...

allée

... et malgré tout, on peut y voir une certaine uniformité. Le style néo-normand, initié par Jacques Baumier à Houlgate, y est sans doute pour quelque-chose. Quelles que soient les références choisies, il reste que les colombages sont présents sur presque tous les édifices ...

maison 1

Quelques pas encore ...

service la roseraie

... en direction de l'hippodrome de la Touques, l'un des deux hippodromes de Deauville ...

écuries

C'est que le cheval est un élément important de la vie Deauvillaise ...

épis de faitage

Jouer au casino et parier sur les courses de chevaux étaient deux activités très prisées de la riche société, au début du siècle dernier ... Tout a donc été fait, et bien fait, ici pour attirer cette belle clientèle qui a fait, à ses débuts, la renommée de Deauville ...

meeting

Pour terminer cette promenade deauvillaise, dirigeons-nous au pied de la colline, pas loin de l'hippodrome. Là flotte le souvenir de Gustave Flaubert ... Sur ce terrain , la famille Flaubert vivait dans sa "Ferme des Coteaux". À la mort de sa mère, Gustave en hérita et la revendit à Henri de Rothschild, en 1875.

flaubert

La ferme fut démolie et, à la place, Henri de Rothschild fit construire entre 1907 et 1912 par l'architecte Georges Pichereau cette magnifique villa de style néo-normand.

villa strasssburger

On la connaît aujourd'hui sous le nom de Villa Strassburger, du nom du milliardaire américain Ralph Beaver Strassburger qui en fit une de ses résidences secondaires. Son fils en a fait don à la ville en 1980.

parc de la villa

Je dois avouer que la maison du gardien et une minuscule parcelle de ce jardin me suffiraient bien ... ;o)))

maison de gardien

Fin de la journée à Trouville ...

trouville

C'est tellement joli, Trouville ...

22

Juste le temps de faire quelques courses ...

marée basse

... et de filer en cuisine ...

cuisine

... préparer 12 tonnes de farcis ... Vous les connaissez ... ceux de ma grand-mère ... avec la tranche de pâté de foie dedans ! ;o) Voilà un dernier dîner deauvillais. Un bon dîner avec toute la famille. Quelle belle semaine nous avons passée ici !

ernest et les farcis

On quitte Deauville le dimanche matin mais les vacances sont loin d'être  finies. Direction Le Havre, où nous retrouverons ma maman qui arrive de Paris. On en profite pour emprunter le Pont de Normandie, toutjours impressionnant. Le temps est comme vous pouvez le voir couvert ...

pont de normandie

... mais bien heureusement, il se lève dans la matinée ... Nous voici donc au Havre, que je voulais depuis longtemps visiter. Comme ça, à première vue, ce choix pourrait paraître étrange. Pourquoi avoir envie de visiter une ville industrielle, énorme port de commerce ? Eh bien parce que cette ville a une histoire architecturale étonnante ... dont je me dois de vous parler un peu.

lala et les garçons

L'architecture actuelle, tout en béton, a de quoi repousser certains amateurs de belles architectures anciennes, sophistiquées et pleines de fioritures. Je les aime aussi et je ne critique pas ! ;o)  Seulement voilà, le centre du Havre ayant été détruit à 85% lors des bombardements de la Seconde Guerre mondiale, il a fallu de toute urgence reconstruire. Et reconstruire vite, pour loger les 40 000 personnes qui avaient tout perdu ... La moitié de la population de la ville, quand même ! 5000 morts, 12 500 immeubles détruits et 80 00 sinistrés, dont ces 40 000 sans-abris. Les plus grosses destructions ayant été occasionnées par des bombardements anglais destinés à chasser l'occupant allemand, la Libération laisse un goût amer aux Havrais ...

Dès le printemps 1945, le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme confie cette reconstruction à l'architecte Auguste Perret, un précurseur de l'utilisation du béton armé dans la construction de logements. Celui-ci s'entoure d'une équipe dix-huit collaborateurs et commence à rebâtir une "ville neuve" sur les 150 hectares du centre historique. Plus de 12 000 logements et bâtiments civils vont être réalisés. Ces architectes sont regroupés autour de l' "Atelier de Reconstruction du Havre".

perret 1∂

Le Havre va devenir l'un des plus grands projets urbains de l'époque moderne ... Les habitants réclament leur "droit au calme, à l'air, au soleil, à l'espace" ... Auguste Perret a une idée assez précise de ce qu'il souhaite réaliser ici ...

"J’ai, étant jeune, préconisé, chanté la maison-tour. J’ai, depuis, changé d’avis. Quand on loge au 12ème ou au 15ème étage, on se sent d’abord exalté, puis accablé de solitude. On s’ennuie à mourir. L’homme a besoin de garder contact avec le sol. C’est pourquoi je ne bâtirai pas de maisons ayant plus de quatre étages. Quatre étages sans ascenseur, cela se monte très facilement". 

"Je vois "un front de mer" qui regrouperait tous les monuments de la ville et escorterait les navires jusqu’à leur entrée au port. De hautes tours abriteraient les bureaux des grandes compagnies de navigation, des négociants, des industriels. Elles s’élèveraient bien au-dessus des maisons de la ville, qui ne dépasseraient pas 5 ou 6 étages."

e volcan

L'équipe va donc se mettre à reconstruire une ville neuve en béton armé, sur un plan orthogonal, avec des axes se coupant à angles droits, sauf autour des quelques bâtiments qui n'ont pas été bombardés.

arcades

Il va s'inspirer des grandes places royales pour dessiner celle de l'Hôtel de Ville ...

mairie du havre

Il y aura trois axes majeurs. La rue de Paris, qui relie le front de mer à la mairie, en est un ... Auguste Perret prend, pour le réaliser, l'exemple de la rue de Rivoli, à Paris, avec sa galerie-portique et sa colonnade. Dans les années 50, quarante architectes différents réaliseront dans cette rue des îlots respectant les principes de Perret tout en y apportant leur touche propre.

asai

La construction est en béton armé, à qui on laisse sa couleur d'origine, gris-beige. L'ossature, constituée de poutres et de poteaux, est apparente. Ils sont disposés de façon régulière et leurs hautes fenêtres et leurs balcons sont des signes du modernisme souhaité par Auguste Perret. De l'espace, de la lumière, de l'air, de la liberté ...

Les habitations sont de faible hauteur (trois ou quatre étages avec un entresol), dans le but de garder une dimension humaine. Elles sont en outre bien alignées. Quelques tours un peu plus hautes servent de repères aux visiteurs arrivant par la mer ...

La construction répond à une logique. Les trois maîtres-mots en sont "standardisation", "préfabrication" et "ossaturisme". Une particularité amusante : En 1945, une poutre de béton ne peut excéder 6,24 mètres. C'est donc cette mesure qui va servir de base à la construction des immeubles. C'est un chiffre facilement divisible, que ce soit par 1/2, par 1/3, par 1/4, que l'on retrouvera dans toutes les structures et pièces de ces bâtiments ...

Cette reconstruction est aujourd'hui classée, depuis 2005, c'est donc assez récent, au patrimoine mondial de l'UNESCO, comme un exceptionnel exemple d'après-guerre d'architecture et d'urbanisme.

unesco

Notre première visite sera pour l'appartement témoin Auguste Perret ... Juste après la guerre, on doit meubler les appartements édifiés dans le cadre de la reconstruction de la ville. Un grand projet, qui se doit d'être à la fois économique, durable et moderne.

immeuble perret 2

L'appartement témoin est situé juste au-dessus de la Maison du Patrimoine, en plein centre du Havre reconstruit ...

maison du patrimoine

... où l'on présente, cet été, une exposition consacrée à l'artiste-décorateur Jacques Hitier.

le designer du voyage

Jacques Hitier est le représentant du meuble léger en tube de métal.

jacques Hitier

Il est au début des années 50 spécialisé dans l'ameublement des administrations et des petites collectivités (bureaux, hôpitaux, écoles ...)

bureau

Avec le tube de métal, il rompt avec le style "reconstruction", qui utilisait le chêne pour compenser la pénurie des autres matériaux.

ahier

Dans les locaux de la Maison du Patrimoine sont exposés plusieurs de ses travaux. J'adore cette table de camping.

table de pique nique

Kiss-Ply. Joli nom !

Kiss Ply

Hitier travaille avec le soutien de la marque 'Tubauto", qui est le fournisseur officiel de l'équipement mobilier des compagnies transatlantiques.

tubauto

À côté de cette table, un joli scooter Manurhin et une pin up ...

scooter

Mais revenons-en à notre appartement témoin, qui va servir d'écrin à une présentation de quelques-unes des pièces classiques de Jacques Hitier.

Cet appartement, ouvert en 2006 à l'occasion de l'inscription sur la liste du Patrimoine Mondial de l'Humanité de l'UNESCO, est consacré à l'architecture d'intérieure, à l'ameublement et à la vie quotidienne des années 50.

appartement témoin

Montons à l'étage et entrons, si vous le voulez bien ... Le temps de la visite, je vous donnerai quelques précisions ...

palier

Il faut savoir qu'à l'époque de leur construction, les appartements sont livrés nus. À l'habitant de créer lui-même son décor. Les pièces sont vastes, aérées, lumineuses, organisées autour d'un grand couloir central autour duquel se distribuent les pièces de la maison.

porte manteau

À l'intérieur, pas de murs porteurs. La seule structure porteuse se résume à une colonne, que vous voyez ici au milieu de l'entrée. Les volumes intérieurs sont donc modulables autant qu'on le souhaite.

colonne d'entrée

Nous voici dans la "salle à vivre" ...

salon

En temps normal, cette pièce est meublée par le décorateur René Gabriel mais aujourd'hui, au moment où nous la visitons, c'est un ensemble de meubles de Jacques Hitier que nous découvrons. Le tube léger adapté au mobilier des particuliers et plus seulement à celui des écoles et autres collectivités ...

bureau salon

L'idée de départ, dans les appartements de ces immeubles que l'on appelle alors "Immeubles Sans Affectation Individuelle" est que "la vie familiale doit tenir dans une grande pièce commune". Ce sera cela, la "salle à vivre".

armoire

Le mobilier n'est en aucun cas imposé mais on ouvre à cette époque, malgré tout, des "appartements témoins" pour montrer aux gens les possibilités qui leur sont offertes ... J'adore cette série de tables gigognes, créées par Jacques Hitier en collaboration avec l'industriel Jacques Tubauto.

table gigogne

Quant à ce meuble à la fois pratique et esthétique, qui allie un lampadaire et des étagères, je le trouve juste extraordinaire !

lampe

Dans un coin de la pièce, du côté rue, voici où la famille prend ses repas.

appartement témoin

La table est en tube et formica. On est nombreux à se souvenir de ce mobilier-là, non ?

table de la salle à manger

Avant de déjeuner, un petit verre. Approchez-vous du bar ...

bar

Un Ricard, peut-être ?

boissons

Il ne reste plus qu'à sortir le saucisson sur la table roulante ... et à profiter de la vie.


table roulante

J'aime bien le petit bureau, séparé de la salle à vivre par une cloison coulissante ...

etit bureau

Bien éclairé, juste derrière la grande porte-fenêtre.

bureau Hitier

Avouez qu'on est loin des standards des appartements Haussmanniens qui étaient la règle jusqu'alors ... Même si vous avez envie de vous asseoir pour feuilleter ce Marie-France de 1949, il faut poursuivre la visite. C'est vrai que pour un peu, on se sentirait à la  maison ... ;o)

marie-france

La table du dîner est toute proche de la cuisine. Là encore, une cloison coulissante qui permet de séparer ou de rassembler coin-repas et cuisine, selon l'envie du moment.

cuisine et salle à manger

Puisque nous parlons de la cuisine, je vous la montre. Super-éclairée, alliant l'esthétique à la fonctionnalité ! Notez le double-évier en inox, une innovation révolutionnaire !

cuisine perret

Un vrai Frigidaire. Au moment de la reconstruction, très peu de foyers en sont équipés. Pour un peu, on s'attendrait à entendre le poste de radio fonctionner ...

frigidaire

Allez, qui prend le torchon pour essuyer la vaisselle ? ;o)

torchons

Et qui se sent d'utiliser cette belle cocotte minute Seb ? Ou l'un des ustensiles ultra-modernes qui trouvent naturellement leur place dans la cuisine de la femme qui travaille toute la journée et rentre le soir s'occuper de mari et enfants ? Vous avez vu la yaourtière Yalacta et ses petits pots en Pyrex ?

cuisinière

 Reconnaissez-vous la série "Coquelle" de la firme Le Creuset, dessinée en 1958 par la Compagnie d'Esthétique Industrielle Raymond Loewi ? J'ai cette cocotte à la maison. Trouvée pour pas cher aux Puces de Vanves l'an dernier. Et sur-utilisée depuis. Je l'adore.

coquelle

On est en pleine émergence de la société de consommation et les innovations se multiplient à grande vitesse.

cocotte

Et puis dans cette maison, il y a des tas de petites innovations intelligentes. Remarquez les plinthes carrelées et incurvée. La saleté ne s'accumule plus dans les angles de la cuisine, la serpillère y passant bien plus facilement ...

plinthes arrondies

Tout est pensé à la perfection, comme l'explique ce journal de l'époque ...

petit guide de la ménagère

... que l'on découvre posé sur la table de cuisine ... Derrière la table, notez la présence, toute nouvelle, du vide-ordure.

table de cuisine

On facilite la vie de la femme ...

emploi du temps

... en lui expliquant comment concilier de longues heures au boulot et le reste à la maison ! ;o)

prévoir, c'est organiser

Passons dans les chambres, maintenant, qui donnent non pas sur la rue mais sur la cour intérieure, bien plus calme.

La chambre d'enfants est reconstituée d'après l'aménagement proposé par le décorateur Richard Gascoin en 1952. D'une surface de 16 m2, elle fait face au séjour et peut donc, si l'on n'a pas besoin de chambre supplémentaire, être transformée en salle à manger. On a ici une chambre pour deux enfants, avec un mobilier remarquablement bien étudié.

chambre

Les lits sont l'un sur l'autre, celui du dessous se remontant à la même hauteur que l'autre en un rien de temps. Très novateur à l'époque.

lit

Comme partout dans l'appartement, on retrouve ces objets du quotidien posés ça et là ...

ours en peluche

... comme si une famille vivait encore ici ...

cheval à bascule

Ça, c'est la chambre des parents, avec le berceau du bébé au bout du lit.

chambre des parents

Madame a posé sa robe à fleurs sur le lit.

lit et robe

Le trotteur et le bonnet pare-choc de fiston traînent sous la fenêtre ...

trotteur

De la chambre des parents, on accède à la salle de bain.

salle de bain

Simple, pratique et entièrement carrelée, pour un entretien optimal.

baignoire

Les machines à laver entrent dans la maison.

machine à laver

Ici, c'est le bureau.


le bureau appartment témoin

Pas sûr quand même que les sinistrés de la guerre relogés ici aient perçu comme nous le faisons aujourd'hui toute la beauté de ces innovations ! Mais moi, ça me subjugue ! Quand je pense à combien ces Trente Glorieuses nous ont simplifié la vie ...

terrasse

Allez, la visite se termine. Un excellent moment, avec une guide-conférencière qui maîtrise parfaitement son sujet. On ressort à regret et l'on va arpenter les rues du centre  reconstruit ... On arrive assez vite à l'église Saint-Joseph ... La seconde chose que je veux absolument voir au Havre. L'église Saint-Joseph, c'est un ...

église saint joseph, le havre

... phare au milieu de la ville.

église le havre 1

On la considère comme l'une des oeuvres architecturales majeures du XXème siècle.

église le havre 3

C'est la dernière grande idée d'Auguste Perret, à la fois lieu dédié au culte et hommage aux victimes de la Seconde Guerre mondiale ...

autel eglise du havre

Les travaux débutent en 1951. Perret meurt en 1954 et la tour est achevée en 1956. L'église est inaugurée en 1957 et consacrée en 1964.

construction de saint joseph

La tour-clocher octogonale atteint 110 mètres de haut et repose sur un socle carré.

tour de l'eglise du  havre

À la façon d'une lanterne, elle laisse entrer la lumière grâce à des vitraux multicolores conçus par le maître-verrier Marguerite Huré. Les sept couleurs de base, déclinées en plus de cinquante nuances différentes, sont placées des plus sombres à la base aux plus claires au sommet. Les couleurs dominantes  ne sont pas les mêmes selon l'orientation. Un impressionnant escalier en colimaçon ...

escalier en colimaçon

... grimpe jusqu'en haut du clocher.

escalier 2

Les bancs des fidèles, dessinés par Georges Brochard, sont désormais classés.

chaises eglise

Les confessionnaux sont étonnants, immenses, tout en chêne ... Devant, les fonts baptismaux, énormes eux aussi.

fonts baptismaux

Toujours cette ossature bien visible et aucun pilier au centre de l'édifice.

piliers saint joseph

Un plan centré qui anticipe les réformes de Vatican II.

église saint joseph 3

Aucune peinture au mur mais ces jeux de lumières ...

lumières 4

... qui varient au fil de la course du soleil ...

lumières 3

... tout au long de la journée.

lumières 2

C'est impressionnant, non ? Pour un peu, on se croirait à New York ! ;o)

église le havre 4

En sortant de l'église, on n'est pas très loin du front de mer ...

bateaux au havre

Il fait plus beau que le jour où Eugène Boudin peignit ce tableau ... On a de la chance. ;o)

entrée des jetées du havre par gros temps

Pas loin de la Société des Régates du Havre, nous grimpons dans un petit train touristique qui nous permettra de  prendre un premier contact avec la ville tout en apprenant des tas de choses sur son histoire ...

ociété des régates

Très vite, le petit train s'engage dans l'avenue Foch, qui court de la Porte Océane à l'Hôtel de Ville. Comparable dans ses dimensions à l'avenue Foch et à celle des Champs-Élysées, à Paris, elle est encore aujourd'hui l'une des plus larges d'Europe. Elle est bordée d'immeubles de standing, de cinq étages, achevés en 1954.

poteaux

Les façades sont ornées de bas-reliefs représentants les "Gloires du Havre", personnages importants du Havre d'avant-guerre ...

pierre beauvallet

Grands noms des voyages, des Beaux-Arts, de la littérature, de l'architecture ou encore de l'industrie...

56

On arrive sur la place de la mairie.

colonnade de l'hôtel de ville

... superbe avec les jeux d'eau de ses fontaines ...

place d el'hôtel de ville 

On tourne dans la rue de Paris ... Vous reconnaissez sans doute les galeries-portiques et les colonnes dont nous parlions un peu plus tôt ...

arcades

On passe devant l'imposant monument aux Morts ...

monument aux morts le havre

... et devant un drôle de bâtiment, en cours de réfection, dont nous reparlerons un peu plus loin.


le volcan

Voici l'un des monuments épargnés par les bombardements de la guerre, le Museum d'Histoire Naturelle.

museum

Et puis la cathédrale Notre-Dame du Havre ...

notre dame 2

... et son étonnante dentelle de pierre ...

notre dame le havre

Un bon coin pour prendre un petit café ...

au bon coin

... et une vieille maison de la fin du XVIIème siècle, appelée la Maison de l'Armateur, dont on m'a conseillé la visite.

maison de l'armateur le havre

Elle abrite de surcroît une exposition qui me tente bien. Nous reviendrons demain ...

georges Priem

On passe à nouveau devant des immeubles Perret, dont le béton a été lavé, laissant apparaître les graviers et créant ainsi un joli effet de matière.

détails immeubles perret

On rejoint le front de mer ...

front de mer 1

... très fréquenté par les sportifs ...

front de mer 2

On passe devant le musée André Malraux, que nous visiterons demain matin ...

le havre porte d el'europe

On jette un coup d'oeil en passant aux caisses qui retransporteront bientôt les tableaux exposés en ce moment jusqu'à leurs collections respectives ...

réserves du musée

Tout près de nous, un porte-conteneurs rentre au port ...

no smoking

Retour à l'Office du Tourisme du Havre. Fin de la balade, très instructive, en petit train.

offive du tourisme le havre

On continue à pied. Nous voulons aller voir les plages. Il est près de 20 heures, la piscine est fermée, laissée aux mouettes locales ...

piscine

Nous passons devant la porte d'entrée de l'avenue Foch ...

rue de paris

... et nous découvrons cette mini-fête foraine ...

front de mer le havre

Ça fait de jolies photos, je trouve ...

manège

Un petit croustillon ?

gourmandises

... ou bien alors quelques frites ?

les frites à victor

Vous les croquerez en regardant une meute de jeunes gens faire des acrobaties dans ce skate-park ...

skate park le havre

... ou bien en marchant sur la plage ...

lire à la plage

De l'autre côté de la route, vous jetterez un oeil de temps à autre ...

42 rue Champlain

Il y a là de très belles maisons.

42 rue Champlain 2

C'est que tout n'a pas été détruit, au Havre ...

art déco

Il subsiste même de très beaux spécimens  !

maisons du Havre

Et puis si vous aimez les cabines de bain, ce front de mer est fait pour vous.

cabines de plage 1

Peu de monde en ce début de soirée, bien sûr. Juste des mouettes.

mouettes

Paul commence à avoir faim, cela se voit ...

le france crêperie

Moi, je me délecte des photos, sur le thème de "Régates et canotage" exposées sur les fameuses cabines.

régates et canotage

Le ciel nuageux et le soleil qui se couche au loin donnent une très belle lumière ...

cabines 2

Allez, je vous en montre encore quelques-unes, de ces cabines ...

cabines 3

Ces enfants coiffés de grands chapeaux ne sont-ils pas charmants ?

chapeaux

Personne sur le terrain de boules non plus, à cette heure ...

jeu de boules

Il n'y a que nous, en fait ...

sur la plage

Nous et les mouettes, je vous le disais à l'instant ! ;o)))

mouetets sur cabine

C'est bon, de se retrouver presque seul ...

les Bains Maritimes

Déjà 20 heures !

20 heures

Paul a faim mais pas mal des restaurants éphémères du bord de mer ne servent plus le soir.

restaurants ephemeres

Tant pis, nous échouerons dans une agréable brasserie où nous nous régalerons de moules et de frites ... Délicieux dîner. J'en profite pour piquer l'idée de cette glace "Vallée d'Auge" qui me semble être des plus prometteuses ... ;o)

coupe valléee d'auge

Lorsque nous ressortons du restaurant, la nuit est tombée ...

la plage le soir

La lumière est magnifique ...

bancs la nuit

L'église Saint-Joseph est si jolie ainsi éclairée ...

tour d el'église la nuit

... que nous repassons devant en rentrant à l'hôtel. Cela vaut bien le détour !

saint joseph la nuit

Dimanche matin ... Non, nous ne nous précipitons pas dans les premiers WC publics venus, l'hôtel où nous avons dormi ayant tout le confort nécessaire à ce niveau, mais j'immortalise une vraie vespasienne, comme on n'en voit plus beaucoup en France ... Au Havre, ces édicules ont été sauvés, heureuse conséquence du retour en grâce de l'architecture des Années 50 ... D'où cette ravissante photo ! ;o)))

toilettes publiques

On tourne autour du Volcan, la salle de spectacle construite par Oscar Niemeyer ...

main

... l'architecte qui construisit ... la ville de Brasilia. Une référence ! Pour les Parisiens, le siège du parti communiste, place du Colonel Fabien, est son oeuvre aussi.

Niemeyer

On quitte le quartier, pour nous diriger vers la quartier Saint-François, un des plus vieux quartiers du Havre. Une statue de François Ier nous rappelle qu'en 1540, c'est lui qui confia à l'architecte italien Girolamo Bellarmato ...

françois premier 1

... ce grand projet qu'était l'urbanisation et la fortification de cette porte sur l'océan qu'est aujourd'hui le Havre.

françois prmeier

C'est marée basse. Philippe est comme d'habitude en extase ! ;o)))

sur les quais

Nous, on va vers le marché au poisson.

marée

Il n'y a pas beaucoup de pêcheurs ...

marée 2

Les étals sont plutôt vides ...

marée 3

Mais pas tous.

Ptit Pierre

Heureusement. Ça fait un peu de spectacle.

pressé de poireau

Au menu, des crevettes grises encore vivantes et de gros éperlans ...

crevettes et éperlans

... et puis de jolis carrelets.

carrelet

Les bateaux rentrent au port les uns après les autres ...

bateau bleu

Le temps de décharger, de traverser la rue et poissons et crustacés sont déjà à la vente.

crevettes

Les pêcheurs recousent leurs filets à bord ...

filet port du havre

Les mouettes surveillent un casse-croûte éventuel ... Pas folles, les ... mouettes ! ;o)))

mouette GP

On essaye ensuite d'aller visiter la fameuse Maison de l'Armateur, construite en 1790 et acquise en 1800 par Martin-Pierre Foache, un riche négociant de la cité. Le nombre de visiteurs autorisés à visiter l'édifice étant malheureusement dépassé, nous ne pouvons entrer plus loin que le vestibule, déjà très joli et qui nous donne une bonne idée de ce qui nous attendra ... le jour où nous reviendrons. ;o)

maison de l'armateur

On retourne au bord de l'eau.

le marin des mers

En face de nous, le quartier Saint-François, dans la ville basse, a été réédifié après la guerre, lui, dans un style dit "régionaliste".

quartier saint françois

Une grande halle aux poissons a été reconstruite dans les années 50. Il paraît que l'intérieur est impressionnant. Encore un truc à découvrir une prochaine fois ...

halle au poisson

Un clin d'oeil à l'oeuvre de Pissaro ...

l'avant port du havre

On rejoint le Front de mer Sud, dont vous pouvez lire les spécificités sur le panneau ci-dessous ...

front de mer sud

Toujours ces façades en béton lavé que j'aiment tant ... Décidément, cette visite du Havre se révèle encore plus riche en découvertes que je ne l'avais imaginé !

front de mer sud 2

On se rapproche du port de commerce ... Je veux juste vous montrer cette jolie affiche ...

transport durable

Et puis surtout, cette belle exposition.

regardez M.Monet

Décidément, il y a des expositions partout, au Havre ...

M. MOnet 1

Oui, depuis que Monet l'a peinte ...

le bassin du commerce

... la Seine a bien changé !

proues de cargos

Ici, de grands panneaux racontent la vie du fleuve ...

proue de paquebot

... et de ses ports.

vue de la digue nord

Un ravissant et passionnant état des lieux ...

impression soleil levant

Le ballet des gros navires continue derrière nous ...

deux pêcheurs

Remorqueurs ...

remorqueur

... et énormes bateaux se croisent et se recroisent ...

porte cont.

Nous arrivons enfin devant le Muma ...

Muma 

... ou Musée d'Art Moderne du Havre.

lala, clem et pissarro

On m'en a dit grand bien et en plus, l'exposition de l'été, Pissaro dans les Ports, est magnifique, paraît-il. Qu'à cela ne tienne, nous entrons.

cimaises

Les salles ne sont pas bondées. Chouette, nous allons pouvoir visiter tranquillement ...


pissarro dans les ports, Muma

Et de fait, l'accrochage est juste somptueux.

pissarro 1

Je ne vous raconterai pas ici la vie ni l'oeuvre de Pissaro ...

pissarro 2

... ni celle de Dufy ...

dufy

... ni celle d'Eugène Boudin ...

boudin

... ni non plus celle de Marquet.

marquet

Pas non plus celle d'Henri de Saint-Délis ...

henri de saint delis

... même si je trouve ses toiles représentant Honfleur tout à fait ravissantes.

honfleur sanint delis

Cela serait bien trop long ...

dufy 2

Il y aurait tant à raconter! Juste un mot pour vous dire quand même que vous devez visiter ce musée, qu'il raconte à la perfection les rapports des peintres avec cette mer, que vous en prendrez plein les yeux et que vous ressortirez d'ici encore un peu plus amoureux de la Normandie. Pari tenu ! Vous aurez mal aux pieds, certes, mais vous serez comblés ! ;o)

paul au musée

Bon, quoiqu'il en soit, nous, on ne va pas s'arrêter là.

 devant le Muma

Il fait si beau que nous voulons encore profiter de la ville ...

porte d el'europe

... et de sa côte.

MSC

Petit panneau didactique. Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les bateaux !

silhouettes

Au loin, voilà l'entrée du port ...

entrée du port

... et son phare ...

phare

J'espère que vous aimez les bateaux ! ;o)

no smoking 2

Pour vous récompenser d'être arrivé juste ici, je vous propose une glace.

glaces ortiz

C'est un met très prisé, la crème glacée, dans la région.

galce

Après, vous pourrez aller marcher jusqu'à la mer ... sans vous tordre les pieds dans les galets, en plus.

planches de bois

Si vous aviez une cabine, vous pourriez aller vous y reposer ...

cabines ouvertes

Nous, on va déjeuner sur le Front de mer. Dans le restaurant Le France. Vous pouvez voir ces deux messieurs qui semblent bien studieux ... Ils font en fait les jeux pour les enfants de leurs sets de table ... ;o)

le france, resto

Moi, je profite de la douce chaleur et de la jolie vue ...

vue du resto

... en me délectant de cette andouille, sauce à la moutarde. Genre fast food de luxe. Mais très bon.

andouille moutarde

Après ça, j'hésite entre la sieste avec les copains ...

au soleil

Une partie de beach volley ...

volley

Ou bien encore une promenade.

front de mer et rue de paris

La digue Nord fait envie à Philippe.

digue nord affiche

On s'incline bien volontiers.

lala et ses petits fils

D'autant que de là, la vue est belle. On comprend avec ce genre de paysage que les peintres soient venus si nombreux au Havre ...

la ville vue de la mer

Ne restons pas sur la grève ...

au bord d ela mer

... et avançons sur la digue.

pêche digue nord

Quel ouvrage !  Land art ou vestige ?

rouille

Le ciel est magnifique.

rouille et église

... et les dizaines de pêcheurs s'en donnent à coeur joie lorsque les bancs de maquereaux arrivent. Ils en attrapent en général cinq ou six en même temps. Incroyable !

maquereaux sur la digue nord

Moi, je regarde le ballet incessant des navires. Tous plus énormes les uns que les autres ...

viking chance

Ça plaît aux garçons, aussi ...

les deux garçons 2

L'heure tourne et il nous faut bientôt quitter le Havre. On y serait bien resté une ou deux journées de plus. Et il y a tant à voir encore dans la région.

plage le havre

Sur le chemin du retour, nous faisons un détour par Sainte-Adresse, la mignonne station balnéaire juste au-dessus du Havre, si souvent  représentée par Monet ... Voyez par exemple ce tableau-là ... Les "régates à Sainte-Adresse". Mais il en existe beaucoup d'autres ...

Monet régates a Sainte-adresse

Située au bord des falaises, la ville est couverte de très belles maisons.

maison sainte adresse 1

Un endroit chic, qui fut de surcroît la capitale administrative du Royaume de Belgique durant la 1ère Guerre mondiale, alors que la Belgique était presque entièrement occupée par les Allemands. Si cette période de l'histoire vous intéresse, j'ai trouvé un joli site, c'est ici, qui vous montrera en images cette période où Sainte-Adresse fut un peu belge ...

maison sainte adresse 2

En haut de la falaise, la chapelle Notre-Dame-des-Flots, actuellement en cours de rénovation. Elle fut construite en 1857 et protège les marins.

 église de sainte adresse

Juste en-dessous de la chapelle, le Pain de Sucre, un monument édifié par Stéphanie Rolllier, une cousine de Napoléon Ier, dont le mari, le Général Lefebvre Desnoettes avait périt dans un naufrage au large des côtes irlandaises le 18 avril 1822.

 pain de sucre

Ce monument devait servir de repère aux marins.

naufrage

De là-haut, le panorama est ravissant.

vue depuis Sainte-Adresse

Au loin, je reconnais l'église Saint-Joseph, autre "phare-repère" de la ville ...

 toits du havre

Et que de navires à l'horizon ! Bon, il est plus que temps de se mettre vraiment en route. Sinon, à quelle heure arriverons-nous à Paris ? ;o)

 cargos

Oui, ça, c'est dans l'absolu. Parce que quand même, un crochet à Étretat pour voir le soleil se coucher, ce serait sympa ...

étratat 1

J'y suis allée souvent, à Étretat, mais c'est toujours avec le même plaisir que je déambule dans ses rues bordées ...

&tretat 2

... de superbes maisons.

étreatat 3

J'aime bien me promener dans cette belle halle. Les magasins qui y ont trouvé refuge manquent un peu d'intérêt mais la structure toute en bois est impressionnante ...

halle etretat

C'est une ville sympathique, une station balnéaire très appréciée en été ...

course garçons d ecafé

Pas mal de touristes mais cela rend la ville un peu vivante. L'hiver, c'est tout autre chose ...

glacier

Voici la fameuse porte d'Aval, cette arche naturelle, creusée par l'érosion d'une rivière souterraine et de la mer, et son aiguille, reliquat de la falaise, que l'on peut apercevoir juste derrière ...

falaise d'étretat

Les amateurs d'Arsène Lupin la connaissent bien.

 paul a etretat

Monet l'a peinte ... Mais que n'a-t-il pas peint dans la région ? ;o)

la porte d'aval

Le tableau est conservé au musée des Beaux-Arts de Dijon ...

Claude_Monet-Etretat

Quel beau panorama !

phil et clem a etretat

De l'autre côté de la plage, un autre spectacle, représenté encore une fois par Claude Monet. Vous savez qu'il aurait peint plus de 80 tableaux, son chevalet posé sur les galets de la plage d'Étretat ?

bateaux de pêche à  etretat

Il n'avait pas choisi le plus moche endroit ... ;o)

chapelle d'étretat

On termine la journée ... et notre périple normand, au Chatbada, un salon de thé accueillant ...

le chatbada

Pas bondé comme les bistrots du bord de mer et des propriétaires sympa comme tout.

le thé à  etretat

Paul se laisse aller à son penchant pour les moelleux au chocolat ...

goûter à étretat

Au revoir, Étretat ...


 contre jour a etretat

... et à très vite, la Normandie !

retour

Cette promenade a dû vous donner faim. L'automne arrive doucement et voici deux plats normands qui réchaufferont vos dîners d'ici quelques semaines ...

On commence par un sauté de porc aux pommes ...

Sauté de porc aux pommes et au calvados ...

cocotte de porc aux pommes

Pour 4 personnes :

- 1 kg de sauté de porc (prenez un bon porc fermier, qui ne disparaîtra pas à la cuisson ! ;o))
- 6 échalotes épluchées et émincées finement
- 20 g de beurre
- 1 cuillerée à soupe d'huile
- 1/2 verre de calvados
- 2 verres de vin blanc sec
- Du bouillon de volaille
- 6 feuilles de sauge
- 2 branches de romarin
- Sel, poivre
- 200 g de crème fraîche épaisse
- Persil haché pour servir

Pour les pommes ...

- 6 pommes un peu acides, de type Granny Smith
- 20 g de beurre
- Sel, poivre

Préparation :

1. Faites fondre 20 g de beurre avec la cuillerée à soupe d'huile dans une cocotte en fonte. Jetez-y les échalotes émincées et faites-les fondre doucement. Retirez-les de la cocotte, réservez-les et placez les morceaux de porc dans la cocotte. Faites dorer la viande de tous les côtés. Lorsqu'elle est joliment brune, déglacez avec le calvados, flambez si vous l'osez. ;o) Sinon, laissez réduire presque à sec. Ajoutez 2 verres de vin blanc sec (vous pouvez mettre du cidre à la place. C'est bon aussi mais je préfère me servir de vin blanc, plus sec et moins sucré). Couvrez juste la viande avec du bouillon de volaille. Ajoutez la sauge et le romarin, un peu de sel, du poivre et laissez cuire 1 heure à couvert. En fin de cuisson, découvrez la cocotte pour faire réduire le jus.

2. Pendant ce temps, faites sauter les pommes épépinées (je les garde avec leur peau) et coupées en quartiers un peu épais dans le beurre. Laissez-les dorer en les retournant à mi-cuisson. Gardez-les assez fermes pour qu'elles ne s'écrasent pas lorsque vous les rajouterez au plat de viande. Salez, poivrez bien.

cuisine de campagne

3. Ajoutez alors la crème, remuez, laissez réchauffer mais ne faites plus bouillir la sauce. Ajoutez alors au plat les pommes sautées au beurre. Mélangez délicatement, parsemez de persil haché et servez, avec une purée de pommes de terre maison, bien beurrée (eh, on est en Normandie ou pas ?!) et assaisonnée de muscade ...

 porc et pomme

Régalez-vous !

Et puis pour terminer sur une note très classique dans ce coin de pays, je vous laisse la recette de la teurgoule ... Un gâteau de riz au lait qui vous sera utile pour réchauffer la maison en plein hiver ... et pour vous réchauffer le corps par la même occasion. Lisez la recette et vous verrez pourquoi ! ;o))

La Teurgoule ...

teurgoule

Pour 4 personnes ...

- 2 litres de lait entier
- 150 g de riz rond
- 180 g de sucre en poudre
- 1 pincée de sel
- 2 cuillerées à café rases de cannelle en poudre

Préparation :

 1. Préchauffez le four à 150°C.

2. Mettez le riz au fond d'une terrine en terre. Ajoutez dessus le sucre, la pincée de sel et la cannelle. Mélangez le tout.

3. Versez doucement le lait sur le riz sucré. Ne remuez pas. Enfournez. Laissez cuire 1 heure à 150°C puis baissez le feu à 110°C. Laissez cuire durant 5 heures (vous voyez que la maison a le temps de chauffer !). Il se forme une belle croûte dorée, le riz a absorbé le lait, qui s'est concentré durant cette longue cuisson à feu très doux. La teurgoule doit être moelleuse mais pas sèche ... Laissez refroidir ... si vous savez résister. Et maintenant, savourez ...

teurgoule 2