05 décembre 2014

London Calling ... again ! et une Halloween party de plus !





mosaïque Londres 2014 1

Nous y voilà donc ! Où donc, me direz-vous ? Eh bien, nous voilà en partance pour Londres, comme chaque année à la même époque ! Partir de bon matin de Nice ... Survoler les Alpes dans un ciel parfaitement dégagé ...

avion

Boire un grand verre de thé en feuilletant guides et magazines pour se mettre en condition ...

en route pour Londres

Arriver à Gatwick Airport et saluer la Reine dès la descente de l'avion ...

la reine, deux fois

... grâce aux extraordinaires photomosaïques ...

la reine, détails

... de l'artiste britannique Helen Marshall ... 5500 photos de sujets de Sa Majesté réunies pour former deux gigantesques portraits de la reine. Une jolie façon de fêter son Jubilé ...

the People's Monarch

Un coup de Gatwick Express plus tard, nous sommes à la gare Victoria ...

victoria station

Et un coup de métro plus tard ... Nous voilà devant une bien jolie vitrine dans le centre d'Hammersmith ! ;o) Ça y est ! On est arrivé !

première faim

Une petite faim se fait sentir ...

dartmouth castle

Le temps de poser nos bagages et nous voilà de nouveau dehors !

the Hop Poles

On se retrouve forcément au Swan, devenu depuis quelques années notre Quartier Général ...

the Swan

L'endroit où l'on se pose volontiers quand la fatigue se fait sentir ...

mull it over

Et là, on a sérieusement besoin de reprendre des forces avant d'attaquer nos balades londoniennes. C'est qu'on s'est levé tôt, ce matin ! ;o)

premier pub

On avale avec plaisir une assiette d'excellentes saucisses ... Avec de la délicieuse purée et plein de gravy, voilà un truc des plus réconfortants ...

bangers

Et ce que j'adore en cette saison, c'est que ça sent déjà Noël, à Londres !

couronne de Noël au Swan

Dès la dernière bouchée avalée, on grimpe dans le bus. Le 211, je crois ... On traverse Hammersmith, puis le quartier de Fulham ...

fulham

Nous voilà sur Fulham Road ...

the slug

Au-dessus du pub le Slug, un lion. Saviez-vous que l'on compte plus de 10 000 lions dans Londres, dont pas loin de 1500 à Fulham et Hammersmith ? ;o)

the slug's lion

Le quartier est ravissant, jeune, animé ...

moosh

J'aime beaucoup !

vanston place

C'est un quartier encore assez populaire, cependant ... On y trouve de ces groupes d'immeubles que j'adore, édifiés au début du siècle dernier par de riches philanthropes pour y loger les plus pauvres de façon décente ...

samuel levis trust dwellings

Ce sont de beaux ensembles, en général !

samuel levis

On arrive dans le quartier de Chelsea. Si vous avez été attentifs les années précédentes, vous connaissez bien les Chelsea Pensioners du  Royal Hospital Chelsea ... En voici un petit derrière une vitre ... à défaut d'aller les voir en vrai, cette année !

veteran

Il y a du monde, dans Fulham Road ...

london doors

On passe devant ce joli bâtiment ... Une ancienne station de métro ...

fulham road

Devant la fondation Sir Oswald Stoll, ensuite ...  Sir Oswald Stoll (1866–1942) était un homme qui fit fortune en créant diverses sociétés autour du music-hall et du cinéma. C'était lui aussi un philanthrope qui donna en 1916 un terrain sur Fulham Road à une organisation appelée "War Seal Foundation", renommée à la fin des années 30 "Sir Oswald Stoll Foundation". 

sir oswald stoll foundation

Cette fondation caritative s'occupait des soldats revenus handicapés de la Première Guerre mondiale et de leurs familles. Aujourd'hui, elle fonctionne encore dans le même sens en s'occupant des soldats handicapés mais aussi de ceux revenus en souffrant de maladies mentales induites par les stress de guerre ainsi que de ceux devenus sans-abri à leur retour de mission ... Sir Oswald  Stoll fut anobli par le Roi Georges V en 1919 ...

disabled service

On continuer de marcher sur Fulham Road ...

hula dance

Le quartier promet d'être animé, pour Halloween ...

Halloween party

Un peu plus loin, voici le fameux stade de Chelsea, que les amateurs de football connaissent bien ...

stade de Chelsea 

Pour la petite histoire, en 1904, Gus Mears, un homme d'affaire très amateur de football, devint propriétaire du Stamford Bridge Athletics Ground avec l'intention d'accueillir ici des matches importants de football. Il n'arriva pas à convaincre le club de Fulham de venir jouer dans son stade et, en Mars 1905, un nouveau club fut créé dans un pub voisin. Ils utilisèrent le terrain de Fulham mais ne purent utiliser le nom de Fulham, déjà porté par l'autre équipe. Ils prirent donc le nom de Chelsea ... parce que l'on était presque à Chelsea ! Voilà pourquoi le stade de Chelsea se trouve en fait à Fulham ...
De petits supporters jouent devant la grande fresque ... et s'apprêtent à rencontrer ...

enfants chelsea

... leur nouvel entraîneur ! ;o)))

lala et ses joueurs

Reprenons ... Non, nous ne nous arrêterons pas au Chelsea Pensioner ... même si la perspective de cocktails à partager servis dans une théière est amusante ...

sharey marey

... et si certains, dans ma troupe, deviendraient volontiers membres des jours de match ! Il doit y avoir une sacrée ambiance, là- dedans, les jours de match !

become a match day member

Sur notre gauche se détache Billing Road, avec ses jolies maisons aux couleurs pastel ...

maisons pastel

À l'angle, un pub, Le Renard et le Faisan ... Très belle enseigne !

fox and pheasant

Je vous laisse admirer la rangée de très élégantes maisons qui suit ...

sur fulham road

Je vivrais bien par ici ...

jardiet Fulham road

Nous arrivons enfin à quelque-chose que je veux voir depuis longtemps ...

cemetery 1

Old Brompton Cemetery ... Le Cimetière de Brompton ... On le dit très pittoresque, un vrai cimetière à l'anglaise, en fait ...

brompton cemetery

.... avec ses tombes disséminées au milieu d'une verte campagne ...

tombes dans l'herbe

De quoi faire une promenade bucolique de toute beauté ...

tombes alignées

Comme dans tous les parcs de Londres ...

écureuil sur l"arbre

... nos amis les écureuils sont au rendez-vous !

écureuils

Pas étonnant, en voyant toutes ces petites bêtes en pleine liberté courir autour des vieilles tombes que l'écrivain Beatrix Potter ait eu envie, au détour de ses promenades dans le parc (elle vécut juste à côté  entre 1863 et 1913) de piquer parmi les noms inscrits sur les pierres tombales pour faire vivre les petits animaux héros de ses ouvrages.

écureuil 2

Des recherches faites par un passionné de l'œuvre de la dame ont en effet retrouvé, dans les registres du cimetière, parmi les 250 000 noms inscrits, ceux de Peter Rabbett (le trop curieux Peter Rabbit), de Jeremiah Fisher (Jeremy Fisher, la grenouille qui mange des sandwiches à la mouche et des sauterelles rôties arrosées de sauce à la coccinelle), de Mr Nutkins (l'écureuil effronté, bien sûr, si effronté qu'il en perdit un bout de sa queue !), Tommy Brock (l'horrible blaireau) ou encore Mr McGregor, (le vieux jardinier qui mangea un jour le père de Peter Rabbit dans une tourte) ...

écureuils 3

Il faut dire qu'ici, les pierres tombales racontent des histoires ...


Rd Burman

Que de destins rassemblés sous les arbres !

allée cimetière

La plupart des tombes de cette partie du cimetière datent de la seconde moitié du 19ème siècle ...

henry Harrison

C'est amusant, on inscrivait l'adresse des défunts, sur les pierres ... William Thomas Davies était de Maida Vale, un quartier du centre de Londres ...

william davies

... Robert Bignell, lui, vivait sur le Strand, dans la City ... Ça met un peu de vie parmi tous ces morts, non, des trucs comme ça ? ;o)

robert Bignell

Et voici la tombe de Bill ... enfin, celle du Général William Eliot Peyton, mort en 1931 ...

bill

... et dont voici le portrait, trouvé fort opportunément sur Wikimedia Commons ... Il avait fière allure, alors qu'il avait été juste nommé Delhi Herald of Arms Extraordinary pour le Delhi Durbar de 1911, grande fête célébrant le couronnement du roi Georges V et de sa femme, le reine Mary et leur proclamation comme Empereur et Impératrice des Indes ...

William_Eliot_Peyton

Vous voyez que se promener dans les cimetières peut amener à de belles découvertes ! Et sur le net aussi ! ;o)) Quant à cette Maria Irma, figurez-vous qu'elle était la fille aînée d'un certain Jules Liotard ... de Cannes ! ;o) Une drôle de coïncidence ...

jules liotard of Cannes

Le cimetière de Brompton fut créé en 1840. Il s'appelait alors le cimetière de l'Ouest de Londres et de Westminster. Dans les quarante dernières années, la population avait doublé et Londres était devenue la plus grande ville du monde. Le besoin de nouveaux endroits pour enterrer les morts se fit sentir de façon prégnante, les petits cimetières paroissiaux de Londres étant largement sur-occupés. Le risque d'épidémies faisait peur ... On construisit donc sept nouveaux cimetières dans la périphérie de la ville d'alors. Brompton fut construit sur 39 acres achetées par Lord Kensington en 1838 entre Fulham Road et Old Brompton Road.

Le cimetière de Brompton fut consacré par l'Évêque de Londres en Juin 1840. C'est aujourd'hui l'un de plus vieux et des plus beaux cimetières-jardins d'Angleterre. Il est classé Grade I dans le English Heritage Register of Historic Parks and Gardens.

cabines brompton

L'association des Amis du cimetière de Brompton œuvre aujourd'hui pour préserver ce site remarquable, pour qu'il reste un modèle de cimetière historique en même temps qu'un cimetière moderne.

brompton cemetery

Une véritable cathédrale à ciel ouvert, sur le modèle de Saint-Pierre de Rome, avec, en guise de nef, une grande allée centrale bordée de colonnades.

cathédrale à ciel ouvert

La chapelle en forme de dôme est en pierre de Bath couleur de miel. La chapelle et les colonnades sont d'ailleurs classées Grade II*.

rotonde

De petites allées partent de cet axe majeur, rendant la promenade agréable à l'ombre de hauts arbres à l'âge vénérable. Beaucoup d'entre eux, comme les tilleuls de la grande avenue, ont l'âge du cimetière.

colonnade brompton

Dans le cimetière de Brompton, on peut se promener en toute saison, que l'on soit à pied ou encore à vélo. 35 000 monuments, 205 000 tombes, des plus simples ou plus sophistiquées, et un petit columbarium : Vous êtes ici dans un très grand cimetière.

ivy

Brompton fut fermé à toute nouvelle inhumation entre 1952 et 1996. Depuis, il fonctionne à nouveau.

croix

guitare

C'est le seul cimetière d'Angleterre à appartenir à la Couronne, géré depuis 50 ans par la Royal Park Agency. Les stèles semblent surgir de nulle part, émergeant juste parmi les herbes folles ...

james william martin

Une promenade délicieusement romantique et particulièrement touchante ...

month of the dead

Retour dans Fulham Road ... Je manque de me faire écraser pas une vieille ambulance ...

ambulance

On remonte la rue ...

the cricket house

Il fait très doux, en fait ...

chelsea kitchen 2

... et ça permet de traîner tranquillement ...

the chelsea kitchhen

... de s'arrêter autant que l'on veut ...

paul citrouille

Le lèche-vitrine à Londres ...

alimentari

... est une activité toujours très attrayante !

meringues

Chaque petite rue, chaque contre-allée ...

farrier walk

... a quelque-chose à offrir aux yeux des touristes que nous sommes ...

farrier walk 2

Que diriez-vous d'un Napoli-style Christmas, par exemple ?

rossopomodoro

Quoi, Noël est encore trop loin ? ;o)

seymour walk

Vous avez raison. Pour l'instant, on approche d'Halloween ...

enjoy halloween

Les boutiques sont décorées en conséquence ...

halloween fleurise

C'est étonnant. Les Anglais passent leur temps à  avoir envie de venir sur la Côte d'Azur ... et moi, à vouloir venir à Londres ...

the king's arms

On veut toujours ce que l'on n'a pas, en fait ... :o)

big pumpkin

Même ces petits tableaux noirs griffonnés, je les adore ... Cela dit, celui-là, je l'aime tout particulièrement  parce qu'il me parle de grouses, de perdrix, de colvert, de faisan et autres gibiers délicieux ...

game season

Et les pubs !
goat 1

Ah, les pubs, avec leurs belles devantures ...

goat 2

... et leurs promesses alléchantes ! De quoi récupérer d'une soirée arrosée avec un bon Bloody Mary ...

weekend recovery

... et des œufs frits ! ;o)

weekend brunch

On entre dans les beaux quartiers, là ... Voici où trouver les prochains gants blancs de votre maître d'hôtel ...

butler's gloves

Vous commencez à avoir une petite faim ? L'heure du goûter approche ... Attrapez un de ces originaux cupcakes et avançons encore un peu ...

cupcakes de la maison blanc

Voici un très joli cinéma 1930 ... C'était à l'origine le Forum Theatre ... C'est aujourd'hui encore un cinéma, mais bien plus moderne, évidemment. L'architecture du bâtiment vaut vraiment qu'on s'y arrête un peu ...

cine world

On arrive au niveau de Elm Park Garden ...

elm park gardens

Un très joli coin ...

boîte aux lettres

Très chic ...

cranley gardens

Les boutiques sont dans le ton ...

commode

De quoi joliment meubler son appartement ... ;o)

chaises

Les boutiques sont plutôt branchées ...

strip

La boboïsation est en marche ici aussi ...

robe de mariée

Sans s'en rendre compte, on fait des kilomètres, dans les rues de Londres ...

selwood terrace

Nous voici maintenant au coin de Fulham Road et de Old Church Street, devant l'ancien pub The Queen's Elm ... Aujourd'hui fermé et transformé en diverses boutiques, il accueillit dans les années 60 bon nombre d'intellectuels du monde de la littérature ...

the queen's elm

Sokol Books est une ravissante librairie spécialisée dans les éditions de livres anglais antérieurs à 1640 ...

sokol books

Et ce bâtiment-là, c'est l'ancien Brompton Hospital, édifié dans les années 1840 par le philanthrope Philip Rose pour traiter les maladies pulmonaires parce qu'un de ses collègues de travail était tombé malade sans trouver d'endroit convenable pour se faire soigner. La Reine Victoria en fut la marraine. C'est aujourd'hui un ensemble résidentiel très élégant.

brompton hospital, rose square

Là, juste en face, c'est le Royal Marsden Hospital, un joli bâtiment aussi ...

royal marsden hospital copie

Après encore quelques jolies découvertes ...

I A sidney close

... on arrive finalement à notre but du jour ... La célèbre Michelin House, ancien siège social de Michelin à Londres, aujourd'hui propriété du célèbre designer Sir Terence Conran ...

bibendum 1

Conçu par l'un des employés de Michelin, François Espinasse, le bâtiment dispose de trois grands vitraux représentant des publicités Michelin de l'époque mettant en scène le personnage mythique de "Bibendum".

 michelin

Sur la façade, des mosaïques montrent les voitures de course de l'époque qui utilisaient des pneus Michelin.

paris madrid

D'autres fresques en mosaïques ornent la façade intérieure de l'immeuble, qui était à l'origine un auvent où l'on vérifiait les pneus des clients.

conran voiture

 C'est là que se tient le bar où nous nous arrêtons ...

petite fatigue ?

Michelin a quitté le bâtiment en 1985, quand il a été acheté par l'éditeur Paul Hamlyn, aujourd'hui disparu, et le designer/restaurateur Sir Terence Conran, tombé amoureux du bâtiment.

L'histoire du bâtiment ? Jusqu'à 1904, la fabrique Dunlop avait un brevet qui empêchait les autres fabricants de vendre leurs pneus en Grande-Bretagne, sauf sous licence Dunlop. Le brevet en question arrivant à échéance à l'automne 1904,  Michelin ouvrit un bureau à Londres et envoya quatre employés de son siège parisien pour établir la nouvelle branche britannique de la société.

 En Juin 1905, la société de pneus Michelin Company Limited était constituée. En 1909, les premiers locaux étant vraiment trop petits, on décida de construire un bâtiment bien plus grand, sur Fulham Road, un très bon emplacement car placé sur une des grandes routes qui menaient  à Londres.

Côté technique, Michelin House est  l'un des premiers bâtiments de Grande-Bretagne à être construit en béton armé, offrant des possibilités de larges surfaces très claires utiles pour stocker les pneus de façon efficace et une très bonne résistance au feu, ce qui était assez fondamental dans ce genre d'entreprise ...  Le système avait aussi l'avantage de permettre une construction rapide et de fait, le bâtiment fut terminé en seulement 5 mois.

Autre innovation, on installa des portes automatiques et un système de pesage des voitures qui permettait de régler parfaitement la pression des pneus qu'on leur posait.

L'architecte derrière tout cela était François Espinasse (1880-1925), un ingénieur de la maison Michelin à Clermont-Ferrand.

 Il est assez difficile de définir le style architectural de Michelin House. Conçu et construit à la fin de la période Art Nouveau, on retrouve quelques éléments typiques de l'époque sur ses façades, un certain travail du métal, les mosaïques du hall d'entrée ou encore ces plantes entremêlées autour de motifs de pneus.

façade latérale michelin house

Mais malgré cela, Michelin House a un très fort style Art Déco, si populaire des années 1930 avec sa position de premier plan en bordure de route et ses images publicitaires fortes. À cet égard, Michelin House est un bâtiment qui a vingt ans d'avance sur son temps ! En 1969, English Heritage a listé le bâtiment comme Grade II.

 Le 20 Janvier 1911, Michelin House était officiellement ouverte. Le bâtiment offrait tout pour faciliter la vie de l'automobiliste. 30 000 pneus étaient stockés dans les sous-sols, le montage se faisait à l'avant du bâtiment apportés par un ascenseur puis par un plan incliné à dessein jusqu'à l'avant du bâtiment où se faisait le montage ... Un "Office du Tourisme"  fournissait les cartes et instruments d'écriture utiles à l'automobiliste pour planifier son voyage.

Entre 1933 et 1940, les étages supérieurs furent loués à un entrepôt de meubles, un atelier et des bureaux pour le ministère de l'Air. En 1940, en raison du risque d'attentat, Michelin retira les trois grands vitraux qui furent soigneusement emballés dans des caisses en bois et envoyés à l'usine de Stoke-on-Trent pour les garder en lieu sûr ... et perdus ensuite ! ;o) Ceux que vous pouvez voir aujourd'hui sont des répliques, faites grâce à des dessins originaux, des affiches et des photos fort heureusement conservés.

Après plusieurs extensions et constatant finalement que ce bâtiment, situé en outre dans une partie chère de Londres, ne répondait plus aux besoins de la société, Michelin décida de le vendre. C'est donc Sir Terence Conran et Paul Hamlyn qui le rachetèrent et en firent ce qu'il est aujourd'hui ...

Le bar de la maison est un endroit sympa où faire une petite pause ...



Et comme "c'est maintenant le moment de boire" ... allons-y !

 nunc est bibendum

... et dégustons un verre de la meilleure ginger beer que je connaisse. Petites natures, vous vous abstiendrez. Amateurs de sensations fortes, vous vous régalerez !

ginger beer

Maintenant que nous sommes un peu reposés, entrons dans le Conran Shop ...

conran 1.2

Il est encore plus joli que celui de Paris ...

conran 1

Il y a des milliers de jolis objets ...

conran 2

... pas forcément bon marché, je vous l'accorde ...

conran 3

... mais les rayons sont vraiment beaux et les vitrines aussi, surtout avant Noël, ce qui fait qu'une visite est plus que conseillée ...

conran 4

Moi, j'y trouve à chaque fois de très jolies idées. Et les idées, ça ne coûte rien ... ou presque ! ;o)

tablée de bonshommes de neige

Voilà, la nuit est totalement tombée ...

conran shop 2

On ressort de cet endroit de perdition ...

bar àbibendum

... et on reprend notre chemin. Il est encore trop tôt pour songer à s'arrêter ...

salon de thé fulham

Un peu de lèche-vitrine de nuit ...

ralph 1

On longe les rues aux maisons éclairées ... ce qui permet d'entrevoir quelques jolis intérieurs ... ;o)

row 1

On se croirait dans un décor de cinéma ...

chelsea at night

Dans Sydney Street, au Saint-Luke's Garden, plus exactement, les sportifs s'adonnent à leur jeu favori, le football, à la lumière de gros projecteurs ...

football at night

Le Café Portico annonce la couleur pour demain ...

café portico

On tourne dans King's Road ... Il y a là une belle librairie Waterstones qui présente une vitrine pour Halloween ... Pour les adeptes du Great British Bake Off, voici une petite scène amusante ...

the great gothgirl bake off

... mettant en scène la Goth Girl de l'illustrateur Chris Riddell ... et une nouvelle Mrs Beeton ... Mrs Beat'em's ! ;o))

Mrs Beat'em

Et pour les vrais adeptes du GBBO, Mary Berry sera ici demain pour signer son nouveau livre ! ;o))

mary berry

Nous, on retourne à Hammersmith ... Demain sera un jour ... En attendant, on dîne, comme chaque année, au Sagar, l'excellent restaurant indien de King Street. On passe commande en dégustant d'onctueux lassis ...

lassi

On y mange toujours divinement ... De la cuisine végétarienne de l'Inde du Sud. Le chef vient de Udupi et la cuisine est assez typée, très loin des plats que nous connaissons dans nos restaurants indiens ...

sagar

Notre plat de choix ? Un traditionnel thali de là-bas, avec, pour une quinzaine de livres, un assortiment très conséquent de plats à base de pois et de lentilles (kootu, sambar, dal, rasam ), des suki bhajee, ou pommes de terre épicées,  servies avec des poppadums, du raïta de concombre, du riz basmati, des beignets d'oignons, du palya, ou chou sauté, des pains plats, les poori et un dessert que j'adore à base de vermicelles cuits dans un lait de coco parfumé à la cardamome ...

thali

Dimanche matin ... de bonne heure !!! Nous voilà dans le métro ... Il est pratique, le métro de Londres. Une fois qu'on a compris comment il fonctionne, il permet d'aller vite ... et loin !

central line

Et nous voilà en pas très longtemps à Bethnal Green, dans l'East End ...

bethnal green

Notre première étape de la journée ... Le Musée de l'Enfance, une annexe du Victoria & Albert Museum. Ça fait longtemps que je veux y venir. Cette fois-ci, ce sera chose faite.

Fondé en 1872 sous le nom de musée de Bethnal Green, il s'oriente depuis 1974 vers la présentation de collections relatives au monde de l'enfance ...

museum of childhood

Mais avant de commencer la visite, regardons un peu la structure de cette halle métallique, déplacée ici en 1872  après avoir été utilisée pour la grande Exposition Universelle de Londres en 1851.

musée du jouet

Voici une gravure, trouvée sur Wikimedia Commons, qui montre le musée lors de son inauguration ... Il n'a pas changé !

Opening_of_the_Bethnal_Green_Museum_1872_ILN

On commence par prendre un petit-déjeuner ...

breakfast muffins

La succursale du Café Benugo présente quelques petites choses bien appétissantes ...

millionnaire shortbread

... et j'en connais qui ont faim ! Le dîner d'hier soir est loin !

brownies

C'est donc devant la sculpture en fonte "The Eagle Slayer", "le Tueur d'Aigle", de John Bell, présentée lors de l'Exposition Universelle de 1851 ...

petit dej au V&A

...  que nous nous attablons ...

mug and sugar

... devant un bacon muffin pour certains et un sausage muffin pour d'autres ...

faim de muffin

Si vous passez dans un Café Benugo, essayez-les ... J'ai goûté celui au bacon, il était juste fantastique ... Le pain ultra-moellleux et le bacon terriblement croustillant et charnu, ce fut un vrai délice !!!

fin de muffin


Voilà, après un petit-déj, on se sent tout de suite plus en jambe ... Allons donc découvrir ce qu'offrent les vitrines du V&A Museum of Childhood ...

Après tout, on dit que le musée  possède la plus grande collection d'objets sur l'enfance du Royaume-Uni et ça, ce n'est pas rien !

coursive

Alors voilà, en voyant toutes ces vitrines alignées, les mêmes que celles que l'on voit sur la gravure que je viens de vous montrer, on se dit que l'exposition est un peu vieillotte, que la scénographe pourrait être un peu plus travaillée ... Alors qu'en fait, plus on se balade au milieu des vieux jouets ... (je salue au passage mon bon ami l'Ours Paddington !) ...

paddington musée

... et plus on se rend compte que tout a été bien pensé. (Un coucou à Spot le Chien, l'idole de mes enfants quand ils étaient petits ...)

spot

Et aussi que cette impression  de "vieillotterie" (!!) vient surtout de l'aspect des objets-mêmes, fatalement ... et heureusement ... usés ...

barbie

... par les petites mains qui les ont manipulés pendant des décennies ...

washday set

Et en ce qui me concerne, je trouve cela bien plus émouvant de voir ces boîtes un peu cornées, ces livres un peu usés ... que de les voir intacts et nickels, comme s'ils sortaient d'une boutique ...

what Katie did

Combien de petites filles ont organisé de vrais dîners d'adultes avec cette dînette ?  Notez au passage que de petites étiquettes bien faites fournissent énormément de renseignements et d'anecdotes sur tous les objets présentés ...

dînette 1

Et puis au détour d'une vitrine ...

royal prince

... vous serez sûrs de retrouver, parmi les jouets présentés ...

voiture verte

... des trucs qui vous rappelleront des souvenirs !

scalextrics

Les anciens petits garçons rejoueront avec leurs voiliers ...

tableau enfants

... et les anciennes petites filles referont le monde autour d'une tea party !

having a tea party

Et tout cela avec un brin de nostalgie, sans doute ..

playijg at doctors

Avis aux amateurs de costumes, il y en a pas mal aussi ... Les enfants ont toujours aimé se déguiser !


déguisement

Voici une boîte que l'on offrait aux petits chimistes en herbe dans les années 50 ... Une étiquette nous informe que certaines substances de ce kit étaient plutôt dangereuses. Il serait impensable de donner de telles choses aux enfants d'aujourd'hui ...

le petit chimiste

Un de mes jouets préférés parmi tous ceux de ces vitrines ... Les Marx MerryMakers, du nom de leur inventeur américain Louis Marx, que l'on surnommait  "The King of Toys" dans les années 30, de charmantes petites souris musiciennes qui s'agitaient en rythme une fois le mécanisme remonté ... Absolument charmant !

souris

Et celui-ci, bien plus récent quand même ? Qui ne l'a pas eu, son Minicinex ? Une vraie révolution pour les gamins que nous étions !

minicinex

Ce puzzle-là, représentant l'Afrique, est assez étonnant ... Vu de loin, rien de spécial ...

puzzle afrique

Vu de près, il nous fait faire un bond en arrière .... Dans les années 1750, plus précisément, puisque c'est l'époque à laquelle il fut fabriqué. Autant dire que l'on découvrait juste l'Afrique, en Europe ...

détail carte afrique

Cette carte, on pouvait la trouver, sur papier, dans la première édition (1755)  de l'"Atlas méthodique composé pour l'usage de son altesse sérénissime monseigneur le prince d'Orange et de Nassau, Stadhouder des Sept Provinces-Unies etc.etc.etc.", de Jean Palairet, un cartographe français. Lady Charlotte Finch, la Gouvernante Royale des enfants de Georges III, demanda à ce qu'on la reproduise sur de l'acajou pour en faire un puzzle ...

païs inconnu

Autre moment intéressant et assez ludique de la visite, cette vitrine -là ... Ce que nous portons depuis 1750 ...

what we wear

Eh bien oui, force est de constater ...

clothing

... que la mode a bien changé ! ;o) ...

1930

Quand je pense que nous portions des trucs comme ça ! Un autre temps, vraiment !

années 70-80

Continuons notre déambulation ... Les jouets étaient ravissants, avant ... De la belle facture, à des tarifs certes bien plus élevés que ceux que l'on fait aujourd'hui en plastique mais qu'est-ce qu'ils ont bien traversé l'épreuve du temps !

baker 1920

Regardez ce jeu de lettres ... Superbe, non ?

spelling game

Quoique le jouet en métal a lui aussi toutes mes faveurs ... Ah ! Cet adorable garage des années 60 ...

garage 2

... ou cet hôpital de la même époque !

hôpital années 60

Je n'imaginais pas que dans les années 60, aussi, on pouvait trouver ce genre de jouets-là ... De quoi se préparer une vraie crème glacée en quelques minutes ... Ravissant !

ice creamer

Et cette cuisinière-là ! J'aurais adoré en avoir une comme ça !

piano

Bon, nous allons terminer notre visite par le clou du spectacle, la chose pour laquelle je voulais depuis des années venir ici ... La magnifique collection de maisons de poupées !!!

maisons de poupées V&A

Au 17ème siècle, les maisons de poupée étaient des objets de prix fabriqués à la main destinés à une clientèle adulte et très riche.

maison blanche

Certaines étaient utilisées comme des aides pour apprendre aux jeunes filles à tenir une maison.

petite cuisine

Au 19ème siècle, les maisons de poupées devinrent des jeux d'enfants populaires. Il est amusant aujourd'hui, en regardant attentivement les intérieurs de ces maisons, de voir comment vivaient les gens de l'époque ...

chambre

Le musée possède une collection d'environ 100 maisons, maquettes et magasins miniatures. La plus ancienne est la maison de Nuremberg. Elle date de 1673.

petit salon

Prenez votre temps pour regarder chaque petit détail ...

dînette 2

Tout ici est tellement ravissant ...

maison 1900 allemande

Bon, voilà ! Notre promenade au pays des enfants touche à sa fin ...

vitrines

Pas trop le temps de se reposer autour du bac à sable ...

la plage

Ce fut une première expérience ici ... et ce ne sera assurément pas la dernière ... Nous qui pensions ne rester qu'une petite heure ! Voilà que la fin de la matinée arrive ... et que nous n'avons pas vu le temps passer. 

grande halle

La foule commence à se presser pour déjeuner ...

benugo 3

Nous quittons l'endroit en regardant avec intérêt de très jolies photos d'enfants ...

toys stories

... et de jouets. Le photographe est italien ... Gabriele Galimberti ... Il explore dans ces clichés le rôle des jouets dans la vie d'enfants du monde entier .... Très beau ...

toy's story

... mais parfois terrifiant !

pavel, 5 ans, ukrainien

C'est tout, maintenant, la visite est terminée ...

it's my party

Nous ressortons du musée et reprenons Cambridge Heath ...

love, rosie

... puis Old Ford Road ...

york hall

Une jolie petite rue ...

tower Hamlet

... dans des quartiers fort peu touristiques ...

porte jaune au 29

... que je découvre avec plaisir.

globe road

Je louerais bien cette maison-là. J'aime les quartiers populaires.

a louer

Voici encore des habitations construites au début du 20ème siècle par des œuvres charitables ...

gretton houses

Décidément, je les adore !

east end dwellings

À l'angle de Globe Road et de Gawber Road, un vieux pub ... The Camel ...

sugar loaf walk

... et en face, une petite école aux murs décorés de mosaïques très colorées ...

globe school

Les petites maisons commencent à être joliment restaurées, de ce côté-là du quartier !

vélo et maisons 2

Nous venons de faire un tour sur nous-mêmes ... Eh oui, ça nous arrive de nous planter, surtout lorsque nous n'avons plus de plan, étant quand même un peu sortis du centre de Londres !!! Nous voilà donc revenus dans Museum Gardens ...

parc bethnal green

Oups ! Que vois-je sur le bord gauche de la photo qui suit ?

queue d'écureuil

Un écureuil, bien sûr ! Mais un écureuil hyperactif, excité comme une puce, que je peine à prendre en photo !

écureuil sur l'herbe

Une petite fontaine, qui, comme souvent, raconte un peu de la vie de Londres ... et de ses habitants ...

fontaine alice denman

On ressort du jardin au niveau de l'église ...

the saalmon and ball

... Saint-John on Bethnal Green ...

saint john

Encore un beau pub ... Celui-ci est toujours en fonction.

pub the salmon

... tandis que sur Bethnal Green Road, le souvenir du Ship n'existe plus que par son enseigne ...

the ship

Mais des pubs, il en reste encore quelques-uns ! ;o)

the shakespeare

 Quelques vieilles enclaves anglaises ...

the old george

... au milieu d'un monde en pleine mutation ... ;o)

ugly

Il ne faut pas hésiter à aller se promener dans l'East End, en tout cas ...

owen and thomas

Le quartier possède encore un caractère authentique certain ...

fantastic food

D'ailleurs, Londres regorge de coins authentiques ...

featherblade

Sortons un peu d'Angleterre, maintenant ...

the marquis of cornwallis

... et, tout en restant sur la même rue, plongeons-nous en plein cœur de l'Inde ...

east end 2

Ça vous dirait, une "petite" pâtisserie ? 100% végétarienne, m'assure-t-on !

gâteaux indiens

Ou bien un costume très coloré ?

vêtements indiens

Les boutiques indiennes, dans cette portion de Bethnal Green Road, il n'y a que ça. Dans celle-ci, vous trouverez tout ce qu'il faut pour organiser une fête - ou votre mariage - à l'indienne ! ;o)

deco indienne

Et ici, vous trouverez de quoi vous habiller pour l'occasion !

east end

Au-dessus de toutes ces échoppes orientales, les vestiges d'un Londres passé ...

façades écaillées

Étonnant, non ? ;o)

travaux

Nous arrivons pas loin du bout de Bethnal Green Road ...

the crown

Tiens, une chouette pièce de street art ... L'œuvre de l'Italien Alo ... Je regrette de n'avoir pas été là lorsqu'il a fait son "solo show" à la Saatchi Gallery cet été ! Mais bon, on ne peut ni tout faire, ni tout voir ! ;o)

street art 1 ALO

On arrive donc maintenant au niveau de Brick Lane ...

deco bobo

Quelques boutiques assez bobo, qui forment un heureux mélange avec les échoppes plus populaires avoisinantes ...

déco bobo 2

Notre idée de départ, cette année, était de ne pas aller à Brick Lane, pour une fois ...

123 brick lane

Loupé ! Nos pas nous y mènent malgré nous ... ;o)

Brick lane

Il faut dire que c'est un coin étonnant ... Un certain sentiment de liberté flotte par ici, et plus largement dans tout Londres ... Liberté de dire ce que l'on veut, de faire ce que l'on veut ... et même de s'habiller comme l'on veut ... Vous avez vu cette vieille dame ? C'est assez rafraîchissant, tout ça !

sur brick lane

Si cela vous tente ... ;o))

open your mouth

La foule, en ce dimanche, est assez infernale, quand même ... Les queues pour atteindre les comptoirs du Beigel Bake ou du Beigel Shop sont absolument inenvisageables pour nous ... Tant pis pour leurs fameux bagels ... Nous repasserons une autre fois. De toute façon, on les connaît bien et ce sera l'occasion d'essayer autre chose ...

crowdy brick lane

Paul va faire un tour dans une friperie toute proche ...

hunky dory

Il aime bien farfouiller dans les rayons et c'est vrai que l'on y fait parfois de belles affaires ...

dans la friperie

Moi, j'en profite pour traîner, regarder, photographier ..

petit mannequin

... et acheter deux ou trois bricoles, quand même.

vaisselle

Au lieu de redescendre Brick Lane vers Whitechapel, nous allons remonter la rue ...

 too busy

... découvrant au passage quelques restes d'une soirée étrange ! ;o))

fin de soirée

Nous croisons quelques hipsters qui reviennent du marché ... Paul est en train de les concurrencer, au niveau de la barbe tout au moins ! ;o)))

hipsters

Et là, très vite, nous arrivons sur Columbia Road.

Dans Columbia Road, London

Depuis le temps que nous venons à Londres, je n'ai jamais pris le temps de m'y arrêter !

dame rouge

Columbia Road est une jolie rue bordée de magasins de l'époque victorienne ... Elle accueille le dimanche matin un très joli marché aux fleurs ...

marcos and trump

... qui attire un monde de folie !

bamboo

Autrefois, en1869, immense marché alimentaire couvert rassemblant plus de 400 étals, il est donc devenu aujourd'hui un marché d'extérieur spécialisé dans la fleur. Les étalages sont superbes, c'est coloré, ça sent très bon ... et en cette fin de matinée, les prix s'effondrent. On comprend pourquoi tant de Londoniens sont ici en même temps que nous ! ;o))

La navigation au milieu de tout ce monde étant assez difficile -il faut dire que je n'aime pas trop les foules serrées-, je me faufile vite sur les côtés du marché, à l'extérieur des étals ...

entrée de Columbia road

... et fais un tour exhaustif de toutes les belles boutiques de la rue ...

cake hole

Et la boutique Vintage Heaven ressemble pour moi au paradis ...

canapé

Un amoncellement incroyable de vaisselle ancienne, de toutes les époques, dans un joyeux et réjouissant foutoir ! Dur, dur de résister ...

vaisselle the cake hall

Tout au fond du magasin, en descendant quelques marches, il y a le Cake Hole ...

fabulous cream tea

... un salon de thé de la taille d'un mouchoir de poche qui sert paraît-il de délicieuses petites choses !

the cake hole

Personne n'étant vraiment fixé sur ce qu'il voudrait pour le déjeuner, nous repartons ...

columbia road

Je vous laisse vous balader un peu ...

parfumerie columbia road

Faites cela à votre rythme ...

dans COlumbia Road

Il y en a pour tous les goûts ...

nains et lapins

Si un petit café vous tente, arrêtez-vous un instant ...

coffee any style

Prenez votre temps, surtout ...

welcome

Il y a tellement à voir, par ici ...


start space

Chapeau si vous arrivez à passer sans succomber aux charmes de tout ce que l'on vend là ! ;o)

sale

J'aurais bien rapporté cette gravure !


Heureusement, quelque-part, que la perspective de coltiner pendant encore de longues heures des paquets lourds et encombrants me dissuade vite de faire toutes ces emplettes ! ;o)

maudit vent

Bon, là, les estomacs s'agitent ! ;o)

barnet grove

Il faut dire que tout le long de la rue, les étals de street food se succèdent ...

paella

Et c'est un truc terrible, la street food, à Londres !

coffee

Arrivés au bout de la rue, nous faisons donc demi-tour ...

dame devant sa porte

... pour parcourir à nouveau le marché en sens inverse ...

enjoy coca cola

J'ai remarqué que l'on ne voit pas les mêmes choses lorsque l'on reprend les rues à rebrousse-poil ...

cafetière

Il y a des tas de détails qui échappent à un premier passage ...

columbia road christmas

... et ne résistent pas au second.

bricole

Oh, la tentation est vraiment trop grande ! Porcelaines ...

it's nice to be nice

... et barbotines, ...

plaid et barbotines

... petits objets en tout genre, ...

this is london

Les étals se liguent contre ma volonté déjà peu vaillante ! ;o)))

lapin rose

Peut-être est-ce la faim qui m'énerve ? ;o)) Que diriez-vous d'un moelleux bagel au brie et à la sauce aux airelles ?

bagels columbia road

... ou d'une saucisse de Cumberland nichée dans un petit pain et servie avec de la roquette, des oignons caramélisés et de la moutarde ? Tout un programme, non ?

hot cumberland sausage

De toute façon, les étals ne manquent pas et vous trouverez sans aucun doute quelque-chose à votre goût.

fleur et verre d'eau

Tenez, en passant, je vous montre cette jolie boutique au nom évocateur ...

sugar and chew

... et à la devanture alléchante ! ;o)

english sweets

Et puis cette papeterie où vous devez absolument entrer si, comme moi, vous aimez les jolis papiers, cahiers et autres carnets ...

choosing keeping

Les amateurs de cartes postales amusantes seront ravis de trouver cet étal ...

cartes

... et les amateurs de beaux plaids et coussins s'arrêteront ici ...

coussins

Quand vous arriverez au niveau du Vals Sandwich Bar, ...

vals sandwich bar

... ne vous arrêtez pas à l'aspect vieillot de la boutique et entrez sans hésiter.

devant Val's

Il y a là, pour les amateurs de sandwiches, toutes les garnitures possibles et imaginables !

minty lamb

Le choix est incroyable et les voici ici tous photographiés juste pour vous donner des idées !

salt beef

Ma garniture préférée à moi, c'est sans conteste le coronation chicken ... Ça, c'est juste fabuleux ! Je vous en avais d'ailleurs un jour donné la recette. C'est par là, si vous voulez en savoir un peu plus !

coronation chicken

Les deux dames de la boutique s'activent derrière le comptoir ...

val's

... ce qui me laisse un peu de temps pour explorer la boutique et repérer les petites Bakewell tarts sur leur ravissant présentoir ... Et si vous en vouliez par hasard la recette, elle est ... ici !

cupcake and bakewell tarts

Pour une fois, je ne demande l'avis de personne et commande pour tout le monde des cornish pasties ... Pour le coup, ça, c'est juste fabuleux ! Dans une petite poche de pâte, une délicieuse farce à base de viande de bœuf et de rutabagas, ou de navets, souvent. C'est très poivré, on déguste ça brûlant et c'est terrrrrible !!!! Je vous en avais préparé dans ce billet-là.

cornish pasty 1

Personne ne conteste mon choix et chacun se régale. Tout ceci met mon petit monde en appétit ... Il va falloir trouver autre chose, maintenant ! ;o)

cornish pasty

On se remet en route ...

porte usée

Un peu de lèche-vitrine  mais pas de verre de vin, même si l'on nous assure qu'ici, "on ne mord pas" ! ;o)

cool books

Il faut rester sobre, quand même !

paul columbia road

Un clin d'œil à mes collègues de boulot avec cette -grande- statuette, une petite fille paralysée des jambes portant une grosse boîte destinée à collecter des pièces ! " Please help spastics"  ! Il me faudrait  cela à l'entrée de ma salle de kiné. Tellement kitsch ! ;o) J'adore !

please help spastics

Oups, voilà un truc qui me plairait bien !


sauces

La jeune serveuse est souriante ...

serveuse

... et ses beignets de calmars sont une vraie tuerie !

beignets

Et quand je dis une tuerie, je pèse mes mots !!! Même Clément et ma maman qui n'aiment d'habitude pas trop ça, les trouvant souvent caoutchouteux, sont conquis !

beignets de calmars

Clément termine, mais c'est le seul à avoir encore faim, par un bagel au houmous et roquette !

bagel de clem

Un déjeuner de rue tout à fait délectable !

déjeuner sur le pouce

Alors, vous aimez cette rue-là ?

captures by

Une promenade à faire absolument, mais seulement le dimanche matin, hein ?

jeunes filles

C'est sympa ...

organics

C'est animé ...

fleurs dans columbia road

C'est gai ...

nara taylor

C'est beau ...

queen of squashes

 C'est bon ...

juice company

C'est attachant ...

 soup kitchen

 C'est ludique !

cubes

Bref, on adore !!!

 juice

Coup de chance, il fait plutôt bon. La pluie n'est pas annoncée avant deux ou trois jours ...

globe full english

Sinon, sous la pluie, elle doit perdre de son charme, la balade ...

les deux gars

Paul m'a trouvé une canette rien que pour moi ... Je reprends mon guide et ...

mum

En route !!!

vieux pavés

Oh, le Père Noël s'est égaré par ici ! Il est quand même un peu en avance !

santa

On prend par la gauche, en direction de Hackney Road ...

hackney

Vous voulez passer un coup de fil ?

telephone

Encore une rue que je ne connais pas ...

dunn

Je marche donc le nez en l'air, comme toujours ... ;o)

tête de cheval

Et c'est sympa, Hackney Road ...

hackney road

Et puis à Hackney, il y a une chose étonnante ... La Hackney City Farm ...

hackney city farm

Une ferme en plein Londres !

pancarte Hackney city farm

Une vraie ferme pour que les citadins puissent aller prendre l'air ...

entrée de hackney city farm

La vraie campagne en ville ...  mais la campagne propre, quand même ! ;o))

welcome to the farm

De la campagne prudente, aussi !

wash your hands

La parfaite promenade du dimanche pour les familles ...

rustic italian food

C'est la période des citrouilles ...

boutique

Ici, on les achète et on les découpe ...

courge en pire

Et les gens en achètent beaucoup !

atelier courges

Et puis alors elles ne sont pas chères ...

free tea light

Mais bon, on ne va pas en rapporter une à la maison, hein ? ;o)))

évier et outils

En attendant Halloween, on va visiter la ferme !

phil à la ferme

On nous invite à faire attention aux chats ... parfois grincheux ! ;o)

beware of cats

Attention aussi aux oies. Une oie, ça pince les doigts comme rien ...

les oies

Attention aux agneaux et aux brebis, aussi, si vous êtes une femme enceinte ou allaitante ...

why wash hands

On visite un peu ?

HCF

Elle est mignonne, la ferme.

hackney farm

Même les grands garçons apprécient d'aller voir les animaux.

les garçons à la ferme

Les volatiles trottent sur les pavés ...

poule

... et se dandinent jusqu'à leur spa personnel ! ;o))

chicken spa

Passons maintenant le portail qui sépare la ferme des prés alentour ...

lala à la ferme

Les animaux paissent tranquillement l'herbe londonienne ...

champs londres

Certains piquent un sérieux roupillon !

cochon

Il y a aussi un mignon potager, à la ferme.

what part ?

Une jolie initiative et une très jolie promenade, plutôt insolite mais plaisante !

yum yum

Juste en face de la ferme, un gros immeuble est en pleine démolition. On peut distinguer, peintes sur les rares murs encore debout, quelques fresques enfantines, dont la présence a un côté plutôt insolite au milieu de ce champ de bataille ... Il y a le goûter d'anniversaire pour Winnie the Pooh et ses copains ...

frise 2

... et un paysage paradisiaque de mer et de palmiers ...

 frise

Pas très étonnant puisque nous sommes devant les anciens bâtiments de l'ancien hôpital pour enfants Queen Elisabeth Hospital, édifié ici en 1868, aujourd'hui en passe d'être presqu'entièrement rasé ...

ancienne façade queen elisabeth hospital

Tout sauf sa façade, qui sera heureusement conservée, lors du gros programme immobilier de luxe qui arrivera ici sous peu !

programme immobilier

Prochaine étape de la journée ... Nous allons visiter le Geffrye Museum. Pas sûr que vous le connaissiez bien, celui-là ... On traverse une énorme cité ouvrière. Cet appartement doit être habité par de nouveaux mariés ! ;o))

 mariage indien ?

Mais là encore, le quartier est en pleine mutation et bientôt, ce sont des immeubles pour une clientèle très aisée qui remplaceront ces cités.

the city mill

Je ne sais pas trop où les habitants actuels iront ... Le logement est un vrai problème, à Londres ...

room rent

Nous avons fini notre traversée hasardeuse ... Nous voici maintenant sur Kingsland Road. Le nom de Kingsland vient du fait que ce territoire était le terrain de chasse de la résidence royale Tudor de Newington Green. À l'époque, le coin était une forêt où l'on venait chasser le sanglier et le cerf ... Oui, Henry VIII chassait par ici !

kingsland road

Le diariste Samuel Pepys y vécut aussi une partie de sa jeunesse, avec son frère Tom et sa gouvernante, Goody Lawrence, pour profiter des grands espaces et de l'air pur ! Il y avait à Kingsland, dès 1280, un hôpital pour lépreux, connu sous le nom de "Lock Hospital". L'un des dix hôpitaux de ce genre, tous placés sur les grands axes qui menaient à Londres ...

 old signs

La grande tour que vous voyez-là, c'est le minaret de la mosquée Suleymanye ...

suleymanye mosquey

Venons-en maintenant au musée Geffrye, où nous arrivons enfin.

 geffrye museum kingsland road

Il est installé au 136 Kingsland Road, dans les bâtiments de l'une des maisons de charité construites en 1714 par la Ironmongers' Company, à l'aide du leg de Sir Robert Geffrye, qui fut à la fois directeur de la compagnie et maire de Londres.

Pendant près de 200 ans, cette maison de charité (= almshouse en anglais) permit de loger une cinquantaine de pensionnaires pauvres. L'importance historique de ces "almshouses" est aujourd'hui reconnue et le bâtiment est classé "Grade I". À l'orée du XXème siècle, l'Ironmangers' Company, trouvant le coin trop insalubre et mal fréquenté, décida de déménager sa maison de charité dans un endroit mieux fréquenté.
 Le site fut racheté par le London County Council (la mairie de Londres de l'époque), qui envisagea de démolir le tout. Une pétition des leaders principaux du mouvement  "Arts and Crafts" permit de convertir les bâtiments en un musée qui ouvrit ses portes au public en 1914.
L'une des maisons de charité fut néanmoins restaurée et on peut la visiter certains jours, ce que nous n'avons pas pu faire cette fois-ci.

 Le musée, quant à lui, présente de façon chronologique l'évolution des intérieurs anglais au fil du temps, depuis les années 1600 jusqu'à nos jours ... Onze tableaux représentant l'espace de vie principal d'une famille ... Un extraordinaire voyage au fil de l'histoire ... On y apprend comment on vivait à ces époques, comment on se meublait, comment on se chauffait, comment on s'éclairait ... À chaque époque son style de vie ... et son style de décoration.

geffrye fin

Entrons, maintenant ...

On commence par cette pièce à vivre de 1630, le centre des activités domestiques de la maison, aux murs tapissés de panneaux de chêne ouvragés. Le mobilier se devait d'être robuste mais également suffisamment élégant pour impressionner les visiteurs. La réplique d'une pièce d'Aldsgate Street dans l'une des rares maisons à avoir échappé au Grand Feu de 1666.  La maison en question est détruite depuis longtemps mais il existe encore des esquisses de ce coffrage, réalisées au XIXème siècle. Ce sont elles qui furent utilisées au Geffrye ...


 Aux 17ème et 18ème siècles, les habitants de ces maisons étaient typiquement des banquiers, des marchands, des médecins ou des hommes de loi.

hall 1660

Des panneaux explicatifs permettent de resituer le contexte historique, à l'aide d'anecdotes bien choisies ...

events 1660

... et de savoir comment la pièce que l'on voit était placée dans la maison.

a london house

En 1695, le style a déjà bien évolué ...

a parlour in 1695

Cette pièce représente le salon d'une maison de ville construite après le Grand Feu de Londres. Les trois fenêtres surplombent la rue. Le salon n'est plus la grande salle où tout se passe mais une pièce où la famille se rassemble, reçoit ses amis et dîne. On y est plus au calme. La famille et les domestiques ont désormais des vies bien séparées ...

Nous voilà dans un autre salon, cette fois-ci en 1745 ...

1745

L'agencement s'est peu modifié par rapport à la période précédemment évoquée mais désormais, la façon de se tenir dans son salon prend une grande importance. On suit un code social où les bonnes manières sont de la plus grande importance. Au salon, on doit être de bonne compagnie, se tenir convenablement, savoir prendre le thé avec élégance et tenir une conversation agréable ... L'agencement de la pièce présentée se base sur celui de maisons de Meard Street, près de Covent Garden, construites en 1732 et occupées dans les années 1750-1760 par des artisans de renom, des artistes et des hommes d'affaires ...

Passons dans le couloir, qui donne sur le grand jardin ...

couloir

De l'autre côté, une salle de lecture présente des tableaux retraçant la vie quotidienne entre 1600 et 1900. Intéressante balade en images !

 tableaux geffrye

Juste à côté, la chapelle dans laquelle les résidents de l'"almshouse" étaient obligés d'assister chaque semaine aux services religieux ...

 chapelle geffrye

En 1790, le mobilier du salon commence à vraiment changer.

1790

 La littérature de l'époque décrit l'intérieur des maisons comme devant être "net", c'est-à-dire clair et élégant tout autant que propre et bien rangé. Le papier peint prend une importance toute particulière pour parachever cet effet de netteté. À la fin du siècle, on note un intérêt croissant pour le style et la décoration.

Voici le salon en 1830 ...

 1830

Il est en général situé au premier étage de la maison, avec de grandes fenêtres allant jusqu'au sol, prétexte à l'introduction de rideaux élaborés et de balcons ouvragés ...

fenêtres 1790

Au salon, les femmes, en particulier, se réunissent  pour passer leur temps libre à lire, peindre ou jouer de la musique ...
La grande table circulaire se tient au milieu de la pièce et les autres meubles sont plus petits, pouvant être bougés en fonction des besoins du moment. On commence à faire attention à assortir les papiers peints avec les tissus des rideaux et des fauteuils, en utilisant souvent les mêmes tissus ... Le choix des couleurs prend de l'importance. Petite note pour les anglicistes ... On ne parle plus, comme avant, de "parlour" pour désigner le salon mais de "withdrawing room", qui indique en fait la pièce dans laquelle on se retire (="withdraw") après le dîner ... Au 18ème siècle, on raccourcit le nom en "drawing room" ... ce qui ne signifie pas que l'on soit obligé d'y dessiner ! ;o))

En 1870, les lieux de travail et d'habitation commencent à se différencier. On n'habite plus dans le centre de Londres mais à la périphérie. On va travailler en taxi, en omnibus, en tram ou en train.

1870

Cette pièce représente le rez-de-chaussée d'une maison  de banlieue. C'est là que la dame de la maison reçoit les visiteurs. L'ameublement et la décoration sont très importants, il faut être à la mode. Le décor se charge. Les meubles achetés sont agrémentés  d'objets "home-made", ajoutant une touche de fantaisie. On fabrique ses coussins, on tricote, on crochète et on brode ...

Voilà un intérieur de 1890. Depuis les années 1870, on assiste à une réaction contre ce courant un peu trop "bourgeois". Un mouvement s'est créé en Angleterre, appelé "Esthétisme".  Les esthètes s'adonnent à la recherche exclusive du raffinement et de la beauté. Le beau se fait religion. Pratiquement, on aime le bois foncé comme celui de l'ébène, l'influence de l'Extrême-Orient avec ses fines porcelaines peintes en bleu et blanc. Les motifs font une large place à la nature, avec des fleurs, des oiseaux exotiques, la feuille du gingko ou encore les plumes de paon ...

 1890

Besoin d'un petit intermède ? Essayez le café du Geffrye Museum ...

café geffrye

On peut y déjeuner agréablement ...

menu geffrye

... ou bien y prendre le thé !

 buffet geffrye

 Une carte alléchante et bien fournie ...

 desserts geffrye

On s'attable ... Les théières arrivent vite sur la table ...

teapots

Clément opte pour une part d'excellent carrot cake ... tandis que le reste de la troupe choisit ...

 thé au geffrye

... le scone au fruit, servi comme il se doit avec de la clotted cream et de la confiture de mûre ...

scone

Ça y est, nous entrons dans le 20ème siècle ... Nous voilà dans un salon en 1910. La lumière est malheureusement très mauvaise. La photo n'est donc pas idéale mais l'idée y est ...

Cette maison de banlieue, de style "cottage", présente des éléments de style "Arts and Crafts", l'"Art Nouveau" des Anglais, en quelque sorte. La grande pièce à vivre possède une massive cheminée en chêne, les moulures sont simples et les plafonds sont bas. Par les fenêtres "à la française", on a une vue directe sur le jardin et la pièce est lumineuse. On meuble son salon  dans le but d'en profiter avec sa famille plutôt que dans celui de recevoir du monde. Le mode de vie se fait plus tranquille, plus informel. Le "drawing room" devient petit à petit "living room" ...

 edwardian period

Et voici le living room de 1935 ...

1930

Nous sommes dans un immeuble "récent" de Londres. Le style est plutôt soit moderniste, avec du béton bien lisse ainsi que de vigoureuses lignes horizontales, soit néo-Georgien, fait de briques et de fenêtres à guillotine. L'appartement urbain est une bonne alternative à la maison de banlieue, particulièrement pour les célibataires ou les couples sans enfants. Même si les appartements sont petits, ils bénéficient de l'eau courante en permanence, du chauffage central et des dernières installations électriques. Les vitres sont larges et offrent une belle luminosité. Ici, le living-room et le dining-room se rejoignent, formant un "dining-lounge", notre "salon-salle à manger" ... Meublés de façon très moderne pour l'époque, les intérieurs sont clairs, avec des peintures pâles et des meubles aux couleurs douces ... Il y a globalement moins de meubles que plus tôt dans le siècle et les surfaces sont bien plus lisses et dépouillées ...

En 1965, voici une nouvelle maison de ville de Highgate, au Nord de Londres ...

55-65

Ses larges fenêtres et la mezzanine créent une belle impression d'espace. Il n'y a plus de cheminée, les maisons étant chauffées par le désormais courant chauffage central, et la télévision devient alors le centre du foyer. Ici, on vit en famille. Les enfants y font leurs devoirs, on regarde la télévision tous ensemble, on mange, on bavarde, on se distrait ... Le style de la pièce peut être qualifié de contemporain, influencé par les intérieurs scandinaves, avec des meubles simples et peu décorés, des textiles sobrement tissés. Les murs sont souvent peints en blanc et seuls les fauteuils et canapés apportent un peu de couleur ... Les sols sont en parquet, avec un épais tapis coloré posé au milieu de la pièce pour faire contraste. La table basse fait son apparition à cette époque, pratique pour prendre son café assis au fond de son canapé sans obstruer la vue sur la télévision ! ;o))

 55_65 bis

Et puis nous voilà en 1998 ... Aujourd'hui, quoi ! ;o)  La conversion de bâtiments commerciaux en lieux de vie, ou "lofts", commence à Londres dans les années 70. On transforme les entrepôts le long de la Tamise en grands appartements sans cloisons ou presque ...

Cette pièce est typique d'un loft du 19ème siècle redessiné par un architecte, avec la cuisine, le salon et la salle-à-manger réunis en une seule pièce ouverte. La mezzanine au-dessus de la cuisine laisse la place pour la chambre et la salle de bain. Le sol est en bois tout simple, très clair, le mobilier est moderne et clairsemé. Le canapé et quelques objets décoratifs apportent des touches de couleur. Parfois, on peint une section de mur en une couleur vive, en apportant ainsi une touche de dynamisme. Mais ce n'est pas le style que je préfère ... Moi, mon cœur oscille entre les années 30 et les années 70 ... 40 années qui me ravissent ...

90-2000

Voilà, la nuit est bien tombée. On a changé d'heure hier et on le paye aujourd'hui. À 17 heures, les musées ferment et il fait nuit noire ... ;o)

geffrye 1

Un petit tour dans le jardin ...

geffrye 3

... avant de quitter le Geffrye ...

geffrye 2

La nuit est tombée, donc, mais il est encore tôt ... Les magasins sont encore ouverts ...

Libby's pumpkin

Comme je vous le disais, Halloween n'est pas loin ...

whole foods

La vie continue derrière les murs des bars et des maisons ...

coffee house

On remonte Kingsland Road ...

the doughnut hatch

Curieuse promenade, loin des itinéraires touristiques ...

a gog is for life

... mais sympathique quand même ...

NV barber

Jetez un œil au plan, si vous êtes perdus ...

shoreditch

On passe devant un beau bâtiment à l'architecture industrielle ...

wells and company

Un bus passe ...

wells and company iron works

Je repère sur le bord de la route un ancien kiosque à café. Syd's. Il est ici, intact, depuis 1919, toujours tenu par la même famille ...

sud's

Décidément ...

the shoreditch

... Shoreditch est un merveilleux quartier ...

shoreditch la nuit

Voici maintenant un drôle de concept, plutôt bien fichu, je dois dire ... Boxpark !

boxpark

Un centre commercial entièrement installé dans soixante containers de 12 x 2,3 mètres alignés sur deux étages ... Il devait être éphémère ... mais il a l'air de durer !

coiffeur boxpark

Les boutiques sont par conséquent toutes petites ...

galerie boxpark

... et s'étirent en longueur ...  mais l'idée est intéressante.

vin boxpark

Dehors, une zone wifi équipée de chaises longues ... On a pensé à tout. Malheureusement, le site est en train de fermer et nous nous rapatrions donc non pas dans l'Underground ...

boxpark wifi

... mais plutôt dans l'Overground, la ligne aérienne qui nous emmènera ...

overground

... vers Whitechapel ...

whitechapel

... puis dans l'Underground ...

underground

... jusqu'à Leicester Square ...

lecester square

... où notre petite bande ira terminer la soirée ...

white christmas

... comme la quasi-totalité des touristes français à Londres ! ;o))

goodbye piccadilly

Cela dit, c'est pratique, comme quartier, le soir.

fish and chips leicester sq

Tout est ouvert ...

open

Et puis c'est très joli, aussi ... On peut même y croiser Agatha Christie au coin de la rue ...

agatha christie

On peut y dîner facilement ...

burgers

... et s'y promener tout aussi facilement.


coachwork sign

Les boutiques sont bien éclairées et laissent entrevoir des éléments d'architecture que l'on repère finalement moins facilement de jour, car noyés dans la masse ...

gap

Et puis on repère mieux aussi les écritures sur les vitrines des magasins. J'adore le graphisme publicitaire et à Londres, il y a pas mal de belles choses, de ce côté-là !

souped up

L'enseigne de ce dentiste n'est pas mal non plus ! Vous en connaissez beaucoup, vous, des gentle dentists ? ;o)

the gentle dentist

Les vitrines en elles-mêmes sont parfois intéressante. Would you like a cup of tea dans ce joli siège ? ;o))

siege tasse

Ou bien une bonne Guinness au Crown and Anchor ?

crown and anchor

Si vous voulez reprendre le métro ici, il vous faudra passer dans la gueule du Roi Lion !

le roi lion

Sinon, restez avec moi ...

RHPS

... et partons à Covent Garden ...

covent garden 1

... dans le fameux marché ultra-touristique mais sympathique quand même ... On passe toujours un bon moment à écouter les chanteurs ou les orchestres qui se produisent dans la fosse ! Et puis le décor de Noël est tellement joli !

camden boules de noël

Ressortons dans la rue ... et admirons l'une des soixante sculptures qui commémoreront durant 7 semaines "The Year of the Bus", soixante "Borisbus", ou bus de Boris, ( les bus à deux étages dernier cri introduits dans le réseau des transports publics de Londres par Boris Johnson, l'actuel maire de la ville ... et surnommés en conséquence ...). Celui-ci est le "Swinging London" de l'artiste britannique Sian Storey.

bus londres

On est dans le West End, le quartier des théâtres ...

king charles III

Sur les murs, on annonce le programme !

made in daggenham

Et comme Halloween approche à grands pas, les murs ... et les pompes à bières, dans les pubs, se couvrent de toiles d'araignées ...

toiles d'araignée

... et autres horreurs supposément glaçantes ! ;o) Cela peut donner des décors très réussis, d'ailleurs.

pub e of salisbury

Nous, il va falloir que l'on dîne, quand même. Sinon, nous ne trouverons plus rien à manger ce soir. Les restaurant ne servent pas si tard que ça, à Londres. Il faut prévoir ! ;o)))

pub du lundi

On se pose donc à l'étage du "Round Table", un sympathique pub situé au 26-27 Saint-Martin's Court. À l'étage, une toute petite salle, quelques tables et chaises, un canapé sur lequel Paul s'affale avec bonheur ...

repos au pub

Notre table n'est pas ronde mais rectangulaire ... Ce n'est pas grave ... ;o)) Pendant que l'on choisit ce qu'on mangera en commençant notre Guinness ...

clem et sa bière

... je fais fonctionner le petit "Queen's Guard" acheté ce matin au Musée du Jouet. J'adore ces petits jouets que l'on remonte et qui se dandinent juste quelques secondes ! À côté de lui, un coquelicot qu'un monsieur vient me vendre pour le "Poppy Appeal". Pas moyen de faire deux pas cette semaine dans Londres sans que l'on vienne nous solliciter pour aider les vétérans de la Royal British Legion et leurs familles. Et ça marche ! Tout le monde donne, y compris moi, et je ne vous dis pas combien de coquelicots j'ai récoltés cette année, accrochés à mon col d'imper ... et perdus dans la demi-heure ! Alors celui-là, c'est le dernier et je le garde dans mon sac ! ;o))
 ...

poppy week

Les garçons vont se régaler d'un Big Ben Burger, un véritable tour avec tout en haut, deux jolis onion rings ...

burger paul et clem

Avec ma maman, nous opterons pour un truc très bon ... et original ! Un "Beetroot, Butternut Squash and Goat's Cheese Burger". Un épais palet, mélange de betterave, de courge butternut et de fromage de chèvre remplace le traditionnel steak haché et je dois dire que c'est tout à fait bon ! On trempe nos frites dans un chutney d'oignons au vinaigre balsamique. Une sacrément bonne idée !

burger betterave chèvre

La cavalcade de la journée a creusé les appétits  et on va jusqu'à se partager deux desserts ... Un Sticky Figgy Sponge fait de figues, d'airelles et de raisins secs, nappé d'une sauce au caramel et au rhum. Délicieux. Surtout arrosé de la custard toute chaude que l'on nous sert en pot à côté ... ;o)

sticky figgy sponge

L'autre pudding est un Bramley Apple Pie tout à fait convenable, arrosé lui aussi de crème brûlante ...

apple pie and custard

Fin de la soirée ... La journée fut longue et la nuit sera courte ... ;o)))

on s'en va

Parce qu'aujourd'hui mardi, c'est peut-être notre dernier jour de beau temps ... Pour demain, on nous annonce de la pluie ... Alors direction Shepherd's Bush Market, d'abord, pour aller faire le plein de ma vaisselle émaillée Falcon à très bas prix ...

metro shepherd's bush

On enchaîne en sautant dans le bus 94 pour aller sur Holland Park ... chez Recipease, of course !

recipease 6

Pas un voyage à Londres ne saurait se concevoir sans une visite dans ce magasin de perdition ...

jamie 1

...  le royaume de Jamie Oliver !

jamie 2

Alors je vais faire comme d'habitude ...

comfort food

Je vais vous laisser vous lécher les babines ...

jamie 4

... en passant au milieu des étals de gourmandises ...

jamie 6

Vous reniflerez les effluves ...

 pains

...  des pains sortant du four ...

jamie 5

Vous pourrez vous asseoir à l'étage avec nous ...

 tables

... pour prendre un petit déjeuner ...

breakfast jamie 1

Avec ou sans Bloody Mary ...

breakfast jamie 2

Avec ou sans pancakes au sirop d'érable et au bacon ...

breakfast jamie

Sûrement avec un mojito aux mûres et au gingembre ...

drinks jamie

En attendant que l'on vous serve, vous pourrez regarder ...

cuisine jamie 3

... les cuisiniers travailler devant vous ...

crevettes

Ici, on est à mi-chemin entre la cuisine de la maison et celle d'un restaurant.

 planks

Les livres de Jamie trônent sur les étagères ...

étagère

... et sur les comptoirs ...

livres jamie

Des court-bouillons de folie mijotent au coin du feu ...

court bouillon

À côté, tout est prêt pour préparer le fameux Jamaican Ginger Cake de Jamie ... Eh oui, ici, on cuisine les recettes des livres de Jamie ...

recette jamie

Et moi, j'aime particulièrement les Chelsea buns de Jamie ... J'y succombe à chacun de mes passages.  Un autre conseil : N'hésitez pas à prendre du café, ici ... Il est servi en grande tasse et il est particulièrement bon ... ce qui n'est pas toujours le cas dans ces contrées ... Autant l'expresso (servi très -trop- ristretto) est facilement trouvable à Londres, autant le café long est ... loooooong .... et souvent insipide. Mais pas ici, donc ! ;o)

café et chelsea bun

Vous l'aurez deviné, les garçons ont opté pour quelque-chose de plus substantiel ... ;o) Un bacon and egg sandwich de grande classe, je dois dire.  Avec des produits d'excellente qualité, savoureux et des cuissons justes. Un très beau concept, en fait, ce Recipease ... L'ambassade du Jamieland, en quelque sorte ... ;o)

eggs and bacon bun

Alors voilà, maintenant, vous savez ! ;o)

présentoirs

Sachez cependant que si vous venez le samedi, jour de marché à Portobello Road, vous perdrez un temps fou à essayer de trouver une place pour déjeuner ici. Il y a peu de tables, finalement, et comme on s'y sent bien, on a tendance à traîner un peu, une fois qu'on en a trouvé une ... Le samedi, la file d'attente qui redescend jusqu'au rez-de-chaussée a de quoi repousser  toute envie ... et laisser des regrets !

cuisine jamie

Vous aurez toujours la solution d'emporter quelques bricoles à manger en route ...

 table jamie

Un sausage roll ...

sausage rolls

Une focaccia ...

focaccie

... ou une tartelette salée. Celle-ci, à la courge rôtie épicée, aux pignons et au fromage de chèvre, a l'air tout à fait délicieuse !

tarts

Vous pourrez aussi emporter de vrais plats cuisinés ...

ribs

Si vous êtes plus d'humeur pour une sucrerie ...

meringues

... sachez que la meringue est une spécialité ! ;o)

rainbow meringues

Et puis pour rapporter quelques souvenirs très anglais ...

 jamie magazine

 ... vous aurez l'embarras du choix.

serviteur muet

Il y a un joli choix de vaisselle Falcon, je vous préviens. Cela dit, je la trouve bien moins chère ailleurs ... alors je me contente de la regarder, ici ! ;o)

falcon

Vous voyez ... Ici, tout est bien pensé, bien rangé ...

panettone jamie

Un joli marketing, certes ...

laits

... et pour des produits de qualité, ce qui ne gâche rien ... Un endroit vraiment chouette, que je vous recommande, pour le plaisir des yeux et pour celui des papilles, bien sûr !

chocoalts

Bon, on repart. Si vous êtes resté au café ou au virgin mojito plutôt qu'au Bloody Mary, vous n'aurez sans doute pas ce genre de problème ! ;o)

mauvais sens

... et vous pourrez marcher droit sur Pembridge Gardens. Une rue bordées de splendides et énormes  maisons Georgiennes ...

pembridge gardens

Un quartier exquis, même si un peu trop chic pour moi ...

ciel très bleu

Superbe, quand même !

belle entrée

L'immeuble le Thornbury Court est intéressant lui aussi ...

thornbury court

On arrive dans Portobello Road ...  Toujours ces jolies maisons colorées, que je vous montre et remontre ...

portobello 1

Et puis les antiquaires, moins pris d'assaut par les foules que le samedi.

clubs

D'ailleurs, beaucoup sont fermés mais ce n'est pas grave  ! ;o)

Alice's

On croise des petites ruelles charmantes, les "mews", ou encore "closes" quand elles se terminent en cul de sac ... Comme ici Denbigh Close ... Pour la petite histoire, aux 18ème et 19ème siècles, les riches Londoniens habitaient principalement dans des rues bordées de larges maisons toutes assez identiques que l'on disait en "terrasses". À l'arrière de ces maisons se trouvaient des écuries qui ouvraient souvent sur de petites ruelles. Dans ces "mews", on mettait les chevaux de la maison et le fiacre, et juste au-dessus, il y avait le logement des gens d'écurie. Généralement, ces écuries faisaient face à d'autres écuries, elles-même à l'arrière d'une autre rangée de maisons en terrasses ... Les mews portaient en général le nom de la rue sur laquelle donnaient les maisons principales. Ici, Denbigh Close rappelle ainsi que les écuries dépendaient des maisons de Denbigh Terrace ... Voilà, vous savez tout, ou presque, sur les mews ...

denbigh close

Vraiment sympa de se promener par là sans se faire écrabouiller ...

Girls' club

Regardez ça !

maisons colorées

Ah, que j'aime Londres !

taxi noir

Nous voilà devant un magasin qu'aime beaucoup Paul ...

stumper

Stumper Fielding ...

plaids

On n'y vend pas des vélos, malgré les apparences ...

vélo

... mais du vêtement traditionnel anglais ...

veste

Le vrai chic anglais !

chapeaux

Que diriez-vous d'un jus de grenade, en sortant ?

jus de fruits

... ou de pomme et gingembre ...

des jus

Un peu de lèche-vitrine encore ...

cages

... et un arrêt obligatoire à la Hummingbird Bakery ...

HB

Je ne m'en lasse pas, de cette pâtisserie !

hummingbird bakery 2

Clément nous choisit deux cupcakes ... Un tout chocolat et un red velvet ... Ça tombe bien. J'adore le red velvet ...

cupcakes

... et Clem adore le tout-chocolat !

clem et cupcake

Il fait doux et les gens prennent leur café dehors ...

notting hill's bakery

Un toast beurré tout chaud ?

hot buttered toasts

Prenez votre temps. Pendant ce temps, Clem et moi, on va choisir le cadeau d'anniversaire de Paul dans une jolie boutique de jouets. Il aura 19 ans demain !

paddington and Peter rabbit

Voilà un livre que je prendrais bien ... J'aime bien les livres qui racontent la vie des quartiers ...

portobello voices

Et puis le monsieur de la couverture, je l'ai rencontré ici plusieurs fois ... Il s'appelle Ron et son chien, c'est Betsy ...

veiux monsieur

On remonte encore un peu plus haut ... Des pubs ...

Young's

... et des citrouilles ...

pumpkins in Notting Hill

Des œufs au petit déj ...

FEB

... et des cabines téléphoniques rouges chez Cath Kidston ... Pas de doute, on est à Londres !

london cath kidston

Il y a aussi l'Electric Cinema, sur Portobello Road ... Un jour, j'irai voir un film à l'Electric Cinema ... Dedans, il y a des fauteuils en cuir avec des tabourets pour poser les pieds et des petites tablettes entre chaque fauteuil ... À l'arrière de la salle, deux sofas de deux places et au premier rang, six lits doubles, avec des couvertures en cashmere pour compléter le tableau. Plutôt cool, non ?

electric

... et puis une boutique où acheter le thé Whittard ... J'aime bien les boutiques Whittard ...

Whittard

Nous voilà au niveau de Blenheim Crescent ...

antics 

... la partie de la rue qui m'intéresse le plus ... Ici, quatre boutiques que j'aime ...

first floor

Lyndon's, d'abord, qui vend des rubans, des lacets, des fils et des perles par milliers ...

stitch and beads

Le Spice Shop, ensuite ...


spice shop 2

... mon principal fournisseur en épices ... Cher mais si bon ! ;o)

 spice shop 

J'y passe toujours de longs moments ...

 devant le spice shop

Il y a aussi le célèbre Books for Cooks ... Mais celui-là, il est fermé le lundi, je vous préviens. Ce n'est donc pas le bon jour pour aller goûter les petits plats préparés à partir des recettes trouvées dans les livres de la boutique ...

books for cooks

Et puis enfin cette librairie ...

livres

... que vous connaissez sans doute ... 

bookshop

La fameuse librairie de Hugh Grant dans Coup de Foudre à Notting Hill ...

notting hill bookshop

Pas sûr que vous y croisiez Hugh ou Julia ...

the notting hill bookshop 6

Quoique ... ;o))

finding Hugh and Juila

Par contre, il y a des tonnes de chouettes livres ...

travel bookshop 1

... et pas uniquement de la chick lit ! ;o)))

chick lit

Juste à côté, le magasin POP ...

pop

... entièrement consacré à la vente de popcorn.

pop corn 3

Pas de chance, la vendeuse a dû partir un moment ... On entrera une prochaine fois !

had to pop out

On tourne à gauche sur Kensington Park Road ... Et là, il y a un joli magasin. Biscuiteers ...

Biscuiteers 1

Comme son nom l'indique, on y trouve... des biscuits !

biscuiteers 2

De très, très beaux biscuits ! Vous voyez ?

biscuiteers 3

Pas mal, la promenade dans Notting Hill, non ?

community church

Et puis avec ce soleil, j'arrive à faire plein de photos sympa et ça, j'adore !

winter warmers

L'automne est pourtant bien là ... Les feuilles ont rougi ... et ont commencé à tomber.

elgin crescent

On revient vers Portobello Road en passant par de jolies rues, encore et toujours...

KPR

Les maisons sont à tomber. Surtout celle-là, Westbourne House ...

KPR 2

... magasin-phare londonien de Paul Smith ...

paul smith

Une jolie boutique d'antiquités de Westbourne Grove ... Still Too Few ... installée dans une ancienne crèmerie ...

dairy produce

Encore de jolies enseignes ...

oyster bar

... et de belles bottes pour affronter la pluie d'un de ces prochains jours ...

joules

En cas de forte pluie, on pourra d'ailleurs s'abriter dans ce sympathique café, installé tout au fond de la cour. Nous y étions allés il y a deux ans et nous avions passé là un moment bien agréable ...

charlie's

Tiens, juste sous ces immeubles ...

immeuble portobello

... le graf "Made To Look", que certains disent fait par Banksy, à été protégé. Tant mieux, il est chouette et il serait dommage qu'il se bousille ... L'an dernier, il était encore à l'air libre. ;o)

made you look

Là, c'est Portobello mews ... Ravissante ruelle pavée ... Vous voyez bien la structure des anciennes écuries ...

portobello mews

Quelques pas encore ...

du bleu

Un tournant à droite ... et on arrive dans Pembridge Road ...

du jaune

... dans laquelle on trouve des magasins qui vendent toute sorte d'objets amusants ... ;o)

icons

Des trucs qui bougent ...

hello

Des trucs qui s'emboîtent ...

Harry and freddy

Des vaches orange ...

vache

... et même des voitures orange dans les vitrines ! ;o)

voting time

Un dernier arrêt dans une boutique vintage qui vend à la fois de la vaisselle, des objets pour la maison et des fringues d'occasion ... Il y en a pour tous les goûts et j'aime bien !

retro clothing

Pas encore assez faim pour un fish and chips ...


Nous sautons dans le métro ... Direction la City ... Suite du voyage dans un prochain billet ...

métro

Et pour terminer, quelques photos de notre repas d'Halloween ... Je vous l'avais promis un peu plus tôt mais vous commencez à me connaître. Pas grave, vous y reviendrez l'an prochain. Il y a là quelques belles idées, piochées à droite et à gauche sur le net, le plus souvent via Pinterest ...

Allez, je vous montre ... Cuisine et déco, parce qu'à Halloween, les deux sont importantes ... L'invitation à notre repas, d'abord ... Halloween avec un peu d'avance. Mais c'était ça ou rien ... ;o)))

invit halloween

Un calendrier de  ... l'AvAnt ? ;o))  ... pour patienter ...

avant Halloween

Un peu de décoration ... avec des squelettes, des tubes à essai ...

tubes à essai

Des limaces porte-couteaux modelées dans un bloc d'argile puis peintes ...

limaces

Une drôle de façon de présenter les verres ... ;o)

verres

Des souris qui courent ... qui courent ...

souris 2

... et des fantômes qui volent !

fantômes 2

Un chat noir ...

chat noir

... et une paire d'yeux qui vous fixent !

trick or treat

Un rat de bibliothèque ...

souris 1

Une bannière tout à fait de saison ...

prépa

Des courges, bien sûr ... Des vraies ...

courges

... et des fausses, faites il y a quelques années en papier mâché.

potiron papier mâché

Des images anciennes ...

cartes halloween

Un miroir hanté ...

miroir

Des toiles d'araignées partout ... faites de sacs poubelles ...

meuble

Des bougies en terre modelées en forme de vertèbres ... On est dans une salle de kiné, non ? ;o)

courge blanche

Une sorcière et un squelette grandeur nature ...

sorcière et squelette

... et puis bien entendu, une jolie table ...

salle 1

Une table au décor chargé ...

déco table

Très chargé ...

salle 2

Je vous laisse détailler tout cela ...

chandelier

Chaque année, on augmente un peu notre capital de décorations en créant deux ou trois choses nouvelles ...

table et poulie

Nous avons aujourd'hui une chouette "Halloweenothèque" ...

cheminée

Bon, on passe à la fête en elle-même ?

pommes de jour

Il faudrait que je vous parle un peu du menu ...



Pour commencer, un cocktail à la pomme et à la grenade ... Avec du rhum pour les alcooliques ! ;o)))

cocktail

Et pour accompagner le cocktail, une cervelle un peu particulière ... faite de rillettes de sardines ... Des sardiens à l'huile de bonne qualité, en filets sans petites arêtes, du Philadelphia, du jus et du zeste de citron, de la ciboulette hachée ... un peu de gélatine pour faire tenir le tout dans un moule "cerveau" ... et le tour est joué ! Un trait de ketchup bien rouge au sommet du crâne, un couteau planté au beau milieu ... et, tout autour, des crackers maison en forme de pierres tombales ... L'inscription RIP est faite avec un feutre alimentaire ...

cerveau

Ces mêmes crackers sont placés au milieu d'un cimetière mexicain ... fait d'une couche de vrai bon guacamole et d'une autre de salsa bien relevée, pour isoler l'avocat mixé de l'air qui l'oxyderait à coup sûr ... L'arbre planté au fond est fait en pâte à crackers, aussi ... L'effet est saisissant et le goût... délicieux. Gros succès pour notre champs de tombes ... ;o))

RIP  mexicain

On a aussi préparé une floppée de petits fantômes faits de tortillas badigeonnées d'un peu d'huile d'olive, saupoudrées de flocaons de piments chipotle puis détaillées à l'emporte-pièce ... On passe au four le temps de laisser dorer un peu et on laisse refroidir, avant d'enfermer les bestioles dans une grande boîte en fer, de peur qu'elles ne s'échappent ... ;o)       

crackers

Pour des choses plus substantielles, voici notre soupe à la courge butternut et  à la pomme. Superbe ! C'est la deuxième fois qu'on la sert, tant elle a eu du succès l'an dernier. Vous pouvez d'ailleurs vous reporter là pour en prendre la recette ... ;o )

soupe

Le plat de résistance est un simple pain de viande ... Simple dans sa préparation ... La recette est dans ce billet-là ... Après, il faut s'appliquer un peu ... ;o) On le modèle en forme de grosse main (ou de grosses mains quand on est vraiment nombreux, comme ici) ... On badigeonne de sauce barbecue au goût fumé. On place des éclats d'oignon rouge à la place des ongles, et puis aussi du papier d'aluminium entre les doigts. C'est important, ça évite aux doigts de se coller les uns aux autres durant la cuisson ... On couvre ensuite de lanières d'édam acheté déjà coupé en tranches. Après cuisson au four ...

main crue

L'édam fait de magnifiques lambeaux de peau ... ;o))

main cuite

Un couteau planté dans la main et un chouilla de ketchup pour simuler le sang qui gicle ... voilà un plat parfait pour Halloween ! Servi avec une purée-maison de pommes de terre, l'accord est parfait.

main sanglante

Pour la sweet tooth, quelques sablés ... Leur recette est dans ce billet d'automne ... Amusez-vous bien avec la décoration ! ;o)

biscuits

Ils accompagneront divinement bien de simples mousses au chocolat. La recette de derrière les tablettes de Nestlé Dessert ... ;o)

RIP 1

Une pierre tombale en sugar cookie et un mini-potiron en pâte à sucre home-made aromatisée au zeste d'orange ... Une mignonne scénette, non ? ;o)

RIP 2

Et puis pour finir, un carrot cake. Celui de Rose Bakery ... dont vous trouverez la recette ... juste là. C'est, de tout ceux que j'ai essayés, le plus simple à réaliser ... et le meilleur  ! Définitivement ! ;o)

carrotcake

Oups, j'allais oublier les macarons ... Des macarons au chocolat ... à la façon de citrouilles et fantômes balafrés. Les balafres, ça tombe bien, elles se sont faites toutes seules ! ;o)))


Et puis avec le café, des cotons-tiges pleins de cerumen  caramel au beurre salé ... Le coton, c'est du marshmallow coupé en petits morceaux que l'on enfile aux extrémités de bâtons de sucettes. On trempe dans du fudge tiède et on laisse sécher un peu. C'est assez dégueu à voir mais très bon à grignoter ! ;o)

cotons tiges

Allez, la nuit est tombée ... On allume les bougies ...

pommes de nuit

Tout le monde s'installe autour de la table ...

invités 1

La soirée peut commencer ...

invités 2

Happy Halloween ... avec beaucoup de retard, je sais ...

invités 3


... et à très vite, pour la suite de nos aventures londoniennes ! ;o)

Bon week-end à tous !